Actu de l'ile Maurice
Politique

Manifestation anti-LGBT : Salim Abbas Mamode « Dan n’importe ki conjoncture, mo religion pass avan tou! »

Manifestation anti-LGBT – Salim Abbas Mamode:  « Dan n’importe ki conjoncture, mo religion pass avan tou! »

La 13e édition de la Marche de la Fierté, organisée par le Collectif Arc-En-Ciel (CAEC), a été perturbée  par des opposants, massés à Place d’Armes, Port-louis, samedi 2 juin dernier.

Quelque 400 personnes se sont rassemblés à Place d’Armes pour exprimer leur désapprobation par rapport à l’homosexualité. Cependant, selon des sources policières, ces dernières n’ont pas eu la permission pour ce rassemblement. Cela-dit, cette manifestation est jugée illégale.

De plus, selon des renseignements qui découlent du côté de l’hôtel du gouvernement, il y aurait même des extrémistes qui étaient armés à cette occasion. Mais une question qui fait polémique : comment se fait-il que le député du PMSD, Salim Abbas-Mamode ait apporté son soutien à cette manifestation ‘illégale’. D’ailleurs, le principal concerné, dans une vidéo sur un site d’informations a  lancé ceci : « Dan n’importe ki conjoncture, ceki mo religion dire, li pou tout les temps ppass avan tou! »

Cela intrigue d’autant plus que son parti, le PMSD, prône en principe, le respect de l’autre. Contacté par Inside News, Khushal Lobine, le responsable de communication du PMSD dit ne pas comprendre la démarche du député de la circonscription No 3 (Port-Louis Maritime/Port-Louis Est). « Nou enn parti ki favorise le debat, et aussi tous ce qui se fait dans le cadre légal ! », confie-t-il.  Dans ce contexte, il affirme que dans l’après-midi, le sujet sera vraisemblablement abordé lors de la tenue d’une réunion des parlementaires du PMSD. Pour sa part, le leader des bleus, Xavier-Luc Duval a démenti toute implication de Salim Abbas Mamode à ce rassemblement sur sa page facebook.

Du côté du Prime Minister’s Office, l’on confie que cette affaire est suivie de très près. « Toute personne qui contribue à détruire la paix sociale, assumera les conséquences », fait-on ressortir. Une réaction du Premier ministre est tant attendu cette après-midi, dans le cadre d’un ‘Iftaar Party’, au Gymkhana Hall, Port-Louis.