Actu de l'ile Maurice
Actualités

Manifestation contre la marche des LGBT : DIS-MOI réagit

Manifestation contre la marche des LGBT : DIS-MOI réagit

Manifestation contre la marche des LGBT : DIS-MOI réagit

Les opposants, regroupés à la Place d’Armes le samedi 2 juin, pour contrer la Marche des Fiertés, choque l’ONG DIS-MOI.

Lindley Couronne, directeur de Dis-Moi (Droits Humains Océan Indien), estime que cette démarche des opposants est grave. Il rappelle que les droits des personnes LGBT sont des droits humains. « C’est extrêmement grave. Dans le passé, il n’y a jamais eu d’événement de ce genre, ayant poussé les membres de la communauté LGBT à annuler leur marche.» Pour l’intervenant, nous sommes dans un pays démocratique et le Collectif Arc En Ciel (CAEC) a le droit de défiler. « Nous sommes dans un état de droit qui reconnaît le droit des LGBT. »

Lindley Couronne estime que le Commissaire de police, Mario Nobin devrait prendre ses responsabilités « Ces personnes auraient dû être arrêtées, car cette manifestation  était illégale. »

Présence des chefs religieux

Nous avons contacté l’un des participants de cette contre-manifestation. Ishtihaq Caunhye affirme qu’une pétition à cet effet avait déjà été lancée 10 jours avant la marche des Fiertés. Il déclare que ce document avait recueilli pas moins de 2000 signatures. « Nou pas dakor ek homosexualité akoz sa nu ti lors Place D’Armes. Nu ti vini pou ordonne le bien. Personne pann pran responsabilite pou organiz sa manifestasion la. » Il déclare d’ailleurs, que plusieurs chefs religieux étaient présents
pour s’assurer qu’aucun dérapage n’ait lieu. Au passage, le participant en question se demande pourquoi il n’y a toujours pas eu d’arrestation concernant la publication des propos blasphématoires sur Facebook.