Actu de l'ile Maurice
Actualités

Bétail de Rodrigues : les bouchers réclament un délai d’un mois pour l’abattage

Bétail de Rodrigues : les bouchers réclament un délai d’un mois pour l’abattage

Bétail de Rodrigues : les bouchers réclament un délai d’un mois pour l’abattage

Le ministère de l’Agro-industrie a revu sa politique en ce qu’il s’agit d’importation de bétail de Rodrigues. Les animaux devront être abattus à l’abattoir central dans un délai de cinq jours, une fois arrivés à Maurice.

Akram Mauthoor, président de la Mauritius Butchers’ Association (MBA) affirme que les conditions imposées par le ministère de l’Agro-industrie ne sont pas « correctes. » Il explique qu’il est impossible que les animaux soient abattus dans un délai de cinq jours.

Il poursuit en soulignant que durant le trajet en partance de Rodrigues, les animaux ne sont pas nourris sur le navire et ce pendant trois jours. « Le bétail n’est donc pas dans les conditions appropriées pour être abattu », explique-t-il. Il estime qu’il faut les nourrir pendant au moins un mois avant de les abattre.

Le Président de la MBA ajoute que si les bœufs sont abattus dans un si court délai,  les frais de voyage à Rodrigues ne peuvent pas être couverts. Il affirme que le prix du ticket pour Rodrigues et le logement, entre autres, peuvent coûter jusqu’à Rs 10 000. « Nous n’obtiendrons pas plus de Rs 10 000 de profit », déclare-t-il.

Selon lui, il serait inutile d’attirer l’attention des autorités, car « ils font la sourde-oreille. »

Akram Mauthoor indique que si le délai de cinq jours est prolongé à un mois, les bouchers pourront importer jusqu’à 10 bœufs. Le président de la MBA ajoute que les bouchers importeront certes le bétail de Rodrigues, mais à condition qu’un délai d’un mois leur soit accordé. Il ajoute que pour le moment, seules deux personnes ont importé de Rodrigues.

Par ailleurs, en ce qu’il s’agit des prix du bétail pour la Qurbani, Akram Mauthoor estime qu’il y aura une hausse, comparé à l’année dernière.

Rajesh Daumoo, Directeur général de la Mauritius Meat Authority (MMA) explique qu’il est plus facile d’importer de l’Afrique du Sud, surtout en ce qui s’agit de la durée du voyage. Il nous parle également de l’autorisation d’importer, mais avec des conditions strictes. « Bizin al abatwar direk, » lance-t-il. Ce dernier soutient aussi que le gouvernement « ne veut pas que les animaux soient éparpillés. » C’est la raison pour laquelle de nouvelles conditions ont été imposées.

Du côté de la MMA, il souligne que des cargaisons arriveront à Maurice chaque 15 jours. Une première cargaison est attendue le 25 juin prochain. Il parle, également, de trois jours de quarantaine pour le bétail en provenance de Rodrigues. « Veteriner bizin guete si ena kit problem. » Rajesh Daumoo ajoute, également, que risques d’une résurgence de la fièvre aphteuse existent toujours, d’où la nécessité de prendre les précautions.

En ce qu’il s’agit du prix du bétail pour l’Eid-Ul-Adha, « il est trop tôt pour se prononcer, » lance Rajesh Daumoo.

A noter que le bétail importé devra rentrer à Maurice au plus tard le 29 juillet prochain pour des raisons de sécurité. Selon le ministère de l’Agro-industrie, les animaux nécessiteront une période de quarantaine de 14 jours avant leur embarcation pour Maurice et après leur débarquement au pays.

A lire aussi : Eid-Ul-Adha : les importateurs de bétail ont jusqu’au 1er juin pour déposer leur application