Actu de l'ile Maurice
Actualités

.Rodrigues : remise de semences aux planteurs d’oignons

.Rodrigues : remise de semences aux planteurs d’oignons

Rodrigues : remise de semences aux planteurs d’oignons

Les planteurs d’oignons de Rodrigues n’ont pas été épargnés par les pluies diluviennes du mois d’avril dernier. La Commission de l’Agriculture a décidé de compenser les planteurs en vue d’alléger leur situation. 154 planteurs ont bénéficié des semences d’oignons de la variété Francia de la Commission de l’Agriculture, lors d’une cérémonie à Citronelle, le 26 mai dernier.

« Nous vous offrons ces semences d’oignons pour vous permettre de relancer la production après les pertes encourues avec les grosses pluies». a déclaré le Commissaire de l’Agriculture, Richard Payendee. «Dans le but d’assurer l’approvisionnement des semences au cours de l’année et aussi pour préserver la qualité de nos produits la Commission a décidé de mettre sur pied une banque de gènes. A l’avenir, nous n’aurons plus besoin à aller acheter ailleurs. Cela aidera à sauvegarder la variété typique  locale», a-t-il ajouté.

Au total, 50 kg de semences ont été achetées auprès de Médine Ltée à hauteur de Rs 375 000 pour être distribuées aux planteurs. Ainsi, les producteurs de semences d’oignons, au nombre de 17, ont obtenu chacun 100 g de graines en vue d’encourager la production locale.

Selon les chiffres répertoriés par la Commission de l’Agriculture, les planteurs ont perdu entre 5% et plus de 50% des graines qu’ils ont ensemencées pour la saison de 2018. De ce fait, la Commission de l’Agriculture a décidé d’indemniser les planteurs en vue de leur permettre de relancer la culture d’oignons. Les recherches entreprises par la Commission de l’Agriculture ont établi que Francia est la seule variété d’oignons qui est actuellement présente sur le marché.

Le Commissaire de l’Agriculture, Richard Payendee, a affirmé que le gouvernement régional a décidé de mettre en place une banque de gènes pour préserver la qualité des semences de l’île. Il a soutenu que les éleveurs qui ont subi des pertes avec la fièvre aphteuse et la récente sècheresse seront indemnisés.

Dans le cadre de la relance de l’élevage, suite à l’épizootie de la fièvre aphteuse en 2016, la Commission de l’Agriculture envisage de soutenir les éleveurs. « Les éleveurs dont les animaux sont morts avec la fièvre aphteuse et qui ont été certifiés par les vétérinaires bénéficieront de l’aide de la Commission», a délclaré Richard Payendee. «En termes de compensation nous allons leur donner de veaux ou génisses. Nous voulons les rassurer les agriculteurs que le gouvernement régional est de leur côté », a-t-il souligné.

Richard Payendee a, également, annoncé que les éleveurs qui ont accusé des pertes dû au passage de la dernière sècheresse obtiendront du soutien des  autorités.