Actu de l'ile Maurice
Actualités

GTU – Vinod Seegum : «La discrimination entre les enseignants du primaire et ceux du secondaire doit disparaitre»

GTU - Vinod Seegum : «La discrimination entre les enseignants du primaire et ceux du secondaire doit disparaitre»

GTU – Vinod Seegum : « La discrimination entre les enseignants du primaire et ceux du secondaire doit disparaître »

Le Government Teachers Union (GTU) a tenu une conférence de presse, ce jeudi 7 juin, pour mettre en exergue la discrimination qui existe entre les enseignants du cycle primaire et ceux du cycle secondaire; la reconnaissance du MIE comme une université des enseignants et le  9-Year Schooling.

Le président, Vinod Seegum, a félicité le Premier ministre et le ministre de l’Education pour avoir présenté la « MIE Act » qui concerne 7 000 enseignants de Maurice, Rodrigues et Agaléga dans d’une refonte du MIE. Selon lui,, il est important d’avoir une qualification de haut niveau même pour les enseignants du cycle primaire en vue d’éviter les discriminations existantes avec ceux dy cycle secondaire en terme de salaires et d’autres bénéfices. «C’est une victoire après 30 ans de combat», renchérit-il.

Il a aussi parlé de l’importance du 9-Year Schooling dans le système éducatif mauricien. Selon lui, ce nouveau système aidera  à générer des emplois pour les éducateurs qui enseignent de sujets, tels que musique, sport et art. Il fait appel au ministre de l’Education pour recruter des enseignants spécialisés pour enseigner les « Human Values ». Vinod Seegum a aussi souligné que la sécurité sera bientôt introduite comme matière dans les écoles.

Abordant des propositions budgétaires, il a suggéré que les tablettes doivent être offertes aux élèves des Grades 3 et 4. Le Wi-Fi doit être installé aux quatre coins du pays et tous les produits fabriqués à base de plastique doivent être bannis, propose-t-il. Il a aussi insisté pour que la taxe, ayant une incidence sur les prix des carburants ( essence et diesel) doit être enlevée, car cela affecte ceux qui sont au plus bas de l’échelle.

Dans un autre volet de sa conférence de presse, le président de la GTU a été très critique envers le PRB. «Le PRB doit revoir son mode de fonctionnement, car au moins 400 enseignants ayant des diplômes n’ont pas reçu des incréments après l’augmentation», déplore-t-il.

Avinash Dhondoo