Actu de l'ile Maurice
Politique

Industrie cannière – Pradeep Jeeha : «Rapport JTC li mem pa bon pou poubelle !»

Industrie cannière – Pradeep Jeeha : «Rapport JTC li mem pa bon pou poubelle !»

Industrie cannière – Pradeep Jeeha : «Rapport JTC li mem pa bon pou poubelle !»

La plateforme pour un nouveau MMM a rencontré la presse, ce jeudi 7 juin, à 14heures, à l’hôtel St Georges, Port-Louis, en marge de la présentation du Budget 2018-2019, prévue le 14 juin prochain. Pradeep Jeeha qui a travaillé un document, intitulé From sugar to cane, en collaboration avec Steven Obeegadoo, Françoise Labelle et Vinay Sobrun a martelé : «Sa rapport Joint Technical Committee lor disic li mem pa bon pou poubelle ! Il y a des recommandations qui émanent du secteur privé»

Faisant référence à un document, soumis par Paul Bérenger, leader du MMM, le 12 avril dernier, Pradeep Jeeha a déploré : «Ce document est publié dans son intégralité dans le rapport du JTC»

«Nous ne sommes pas contre le fait que les usiniers et les gros planteurs fassent des profits, mais il est impérieux que tous les partenaires, dont les petits planteurs en profitent», a-t-il ajouté. Pradeep Jeeha a soutenu la nécessité de revoir le partenariat avec tous les stokholders qui sont engagés dans l’industrie sucrière.

Face aux enjeux qui se profilent à l’horizon, il a insisté : «Si le sucre n’est plus rentable, mettons l’accent sur la canne et les sous-produits de la canne, notamment la mélasse, bagasse…», a-t-il suggéré. Il a fait remarquer que l’industrie sucrière qui regroupait 45 000 employés à l’époque ne compte plus que quelque 7 000, aujourd’hui. «Or, le rapport du JTC recommande d’en réduire le nombre à 4 000 et de baisser les coûts de production», a déclaré Pradeep Jeeha.

De son côté, Steven Obeegadoo a précisé que la plateforme pour un nouveau MMM, une émanation du Mouvement Militant Mauricien (MMM), regroupant une vingtaine de membres du Comité Central, constitue une «nouvelle force militante» sur l’échiquier politique.

«Nous souhaitons apporter notre contribution sur de grands débats, surtout en cette période pré-budgétaire et des enjeux sur le marché mondial. Il faut consolider les différents secteurs économiques, dont l’industrie cannière»,  a affirmé Steven Obeegadoo. Il a loué le travail accompli par Pradeep Jeeha et a accentué sur trois points clés : (i) message de solidarité vis-à-vis des employés de l’industrie sucrière ; (ii) reconnaître le rôle et l’intérêt de petits planteurs et (iii) ne pas toucher aux droits acquis des employés.

Cette conférence de presse qui a réuni, d’autres militants, à l’instar de Vinay Sobrun, Moorgest Veerabadren, était placée sous la présidence de Françoise Labelle. «Nous ne sommes pas ici juste pour nous mettre à l’écoute, mais faire des propositions pour assurer le bien-être des citoyens», dit-elle avant d’ajouter : «Pour ce qui est de la situation qui prévaut dans l’industrie sucrière, nous sommes sensibles aux souffrances des petits planteurs»