Actu de l'ile Maurice
Faits Divers

Descente dans une maison close : un haut cadre d’un ministère surpris en pleine fellation

Descente dans une maison close : un haut cadre d’un ministère surpris en pleine fellation

Descente dans une maison close : un haut cadre d’un ministère surpris en pleine fellation

Il gardera sans doute un très mauvais souvenir de son passage dans un salon de massage à Péreybère. Ce haut cadre d’un ministère s’y était rendu pour, semble-t-il, se relaxer et passer du bon temps en charmante compagnie. Il ignorait qu’il allait se retrouver au mauvais endroit, au mauvais moment…

Il est 14 h 30, ce mercredi 6 juin lorsque les limiers de la Field Intelligence Unit (FIU) menés par le sergent Arnasala investissent les lieux. Ces derniers avaient reçu des informations au sujet du salon de massage qui s’était transformé, depuis plusieurs mois, en maison close.

Les limiers de la FIU avaient reçu de nombreuses complaintes au sujet des transactions louches qui s’y déroulaient : drogue, prostitutions et des étudiants qui fréquentaient les lieux après les heures de classe.

C’est pourquoi le sergent Arnasala et ses hommes ont décidé de faire une descente sur place. Ainsi, trois couples ont été surpris en pleins ébats. Ces derniers ne s’étaient pas rendus compte que des policiers avaient investi le bâtiment.  Ces derniers n’étaient pas au bout de leur surprise. En pénétrant dans une quatrième chambre, ils ont été surpris de constater qu’il n’y avait personne.

Ils ne tarderont pas à se rendre compte, en entrant dans la salle de bain, de surprendre un homme en compagnie d’une femme sous la douche. Cette dernière  à genoux, était en train de lui faire une fellation. L’homme a pris de longues secondes pour se rendre compte de la présence des policiers.

Ce dernier, un haut cadre d’un ministère, a supplié aux policiers de le laisser s’en aller. Les quatre femmes, mères au foyer ainsi que le gérant ont été conduits au poste. Ce dernier a été placé en détention.