Actu de l'ile Maurice
Politique

Débats budgétaires – Anil Gayan: «C’est un budget de confiance»

Débats budgétaires – Anil Gayan: «C’est un budget de confiance»

«Lorsque jette un coup d’œil au Budget, nous constatons que c’est un budget de confiance. Il offre le feel good factor» : propos d’Anil Gayan, ministre du Tourisme lors de son intervention sur le Budget 2018-2019, ce lundi 18 juin au Parlement. Selon lui, les jeunes se réjouissent de la dotation budgétaire de Rs 1 million, destiné à la formation.

«Nos jeunes auront la formation nécessaire, des aptitudes et des connaissances dans tous les secteurs de l’économie. Cela d’autant plus que n’avons pas de personnel qualifié. Par exemple, nous n’avons pas de bons sommeliers», a affirmé Anil Gayan. Soulignant que ce programme de formation touchant les jeunes «across the board» s’inscrit dans une perspective de donner l’opportunité de réussir à tout un chacun.

«Maurice est en marche ! Toujours est-il que nous sommes confrontés au problème de mis-match par rapport à l’acquisition de connaissances», a-t-il concédé.

Auparavant, soit au début de son intervention, le ministre du Tourisme a répliqué le leader de l’Opposition sur son argumentation sur la vente de nationalité mauricienne aux étrangers.

Abordant le dossier tourisme, Anil Gayan a soutenu qu’un travail  se fait pour attirer davantage de visiteurs chinois à Maurice. «Le récent forum organisé en Chine est la résultante de la mission que j’y avais dirigée l’an dernier. Nous avions évoaué l’arrivée des touristes chinois à Maurice. Cela d’autant plus que la Chine constitue une source majeure en terme des arrivées touristiques pour Maurice», a mainetenu le ministre du Tourisme.

Dans ce contexte, il a fait état de l’arrivée de 150 membres de la presse chinoise qui s’inscrit dans une perspective d’accorder plus de visibilité au marché mauricien.

Pour ce qui est de la baisse de touristes réunionnais à Maurice, Anil Gayan a soutenu que depuis l’année dernière l’accent est mis sur le Principe Territorial. «Avec Charter Blue, le Réunionnais peut se rendre en France avec 350 euros que lui offre la Région. Ainsi, le Réunionnais ne débourse que 50 euros pour aller en France», a-t-il expliqué.