Actu de l'ile Maurice
Actualités

Débats budgétaires – XLD axe son discours sur la nationalité et le passeport mauricien aux étrangers

Débats budgétaires – XLD: «Nationalité et passeport mauriciens aux étrangers, un grand mal pour le pays»
«Passeport et nationalité mauriciens aux étrangers, c’est comme si on est en train de vendre le pays et on amasse de l’argent. C’est un grand mal pour le pays» : c’est ainsi que le leader de l’Opposition, Xavier-Luc Duval a donné le coup d’envoi des débats sur le Budget 2018-2019 à l’Assemblée Nationale, ce lundi 18 juin

Débats budgétaires – XLD axe son discours sur la nationalité et le passeport mauricien aux étrangers

«Passeport et nationalité mauriciens aux étrangers, c’est comme si on est en train de vendre le pays et on amasse de l’argent. C’est un grand mal pour le pays» : c’est ainsi que le leader de l’Opposition, Xavier-Luc Duval a donné le coup d’envoi des débats sur le Budget 2018-2019 à l’Assemblée Nationale, ce lundi 18 juin. Lors d’une intervention d’une durée de plus d’une heure, il a commenté les différentes mesures budgétaires. Il a relevé des «good, bad and ugly measures» de ce budget.

Faisant état du «grand tollé» soulevé par le projet de vente de la nationalité mauricienne aux étrangers, Xavier-Luc Duval, a affirmé les risques que représente une telle mesure budgétaire. «Nous courons le risque de déployer le tapis rouge à certains bandits notoires de renom international. Tout récemment, on a eu affaire, un certain Alvaro Sobrinho.»

Rappelant que Maurice est une pays paisible, où il fait bon vivre, le leader de l’Opposition a prevenu : «Ici, nous n’avons pas de terroristes. Notre société est reconnue par plusieurs pays et continents, l’Angleterre, l’Inde, l’Afrique (…) Nous allons mettre tout cela en péril avec la vente du passeport mauricien.» Il a dit apprendre à travers la presse que le State Law Office n’aurait pas été consulté au préalable par rapport à cette mesure budgétaire.

Arguant que la vente de la nationalité mauricienne aura des «implications graves»  sur le secteur foncier Xavier-Luc Duval a soutenu : «Nous savons tous que des étrangers pourront venir s’établir à Maurice (…) Des problèmes surgiront à travers la vente des propriétés. Ce qui provoquera une hausse des prix des propriétés. Cette mesure budgétaire, telle qu’elle est énoncée s’inscrit dans une perspective de vendre des centaines de passeports» Selon lui, avec la hausse des prix dans l’immobilier, il sera difficile pour des Mauriciens de se payer une propriété.

Autre implication, a souligné le leader de l’Opposition, c’est le problème d’intégration. «A Tamarin, par exemple, il y a un gros problème d’intégration entre Mauriciens et Sudafricains. Il y a une grande tension entre ces deux nationalités. Maintenant, nous sommes en train d’ouvrir la porte toute grande»

Commentant les autres mesures du budget, Xavier-Luc Duval a estimé que «c’est un budget électoraliste, présenté à la veille des élections générales.» «Au fait, ce n’est pas un budget, c’est un exercice de communication»

Dans un autre ordre d’idées, le leader de l’Opposition se demande comment le ministre des Finances va faire pour le financer. «C’est un budget trompeur ! Lorsqu’on va en profondeur, ça devient plus inquiétant. C’est un off balance sheet debt», a déclaré XLD.

Selon lui, la TVA et la Custom duty subiront une hausse de 10%. A son avis, la Banque de Maurice dépensera l’argent des contribuables.

Par ailleurs, le leader de l’Opposition que l’économie mauricienne est en déclin. Pour ce qui est du Public Sector Debt, il a dit noté qu’il a augmenté passant de 60,7 en 2014 à 63% actuellement. Selon lui, le pays est voué à la banqueroute.

Déplorant qu’il incombera aux contribuables de payer les dettes du pays, Xavier-Luc Duval a annoncé qu’il adressera une lettre au Fonds Monétaire International (FMI). «En ma qualité de leader de l’Opposition, je lui expliquerai ma position par rapport à la dette publique», a-t-il déclaré.