Actu de l'ile Maurice
Actualités

PNQ – SAJ : «L’enquête sur Kusraj Lutchigadoo se poursuit»

PNQ – SAJ_ : _«L’enquête_ sur_ Kusraj_ Lutchigadoo_ se _poursuit_»
C’est la réponse donnée par le ministre Mentor, ministre de la Défense, ministre de Rodrigues, sir Anerood Jugnauth, en réponse à la Private Notice Question (PNQ), qui lui a été adressée par le leader de l’Opposition, Xavier-Luc Duval, à l’Assemblée Nationale, ce mercredi 20 juin.

PNQ – SAJ : «L’enquête sur Kusraj Lutchigadoo se poursuit»

C’est la réponse donnée par le ministre Mentor, ministre de la Défense, ministre de Rodrigues, sir Anerood Jugnauth, en réponse à la Private Notice Question (PNQ), qui lui a été adressée par le leader de l’Opposition, Xavier-Luc Duval, à l’Assemblée Nationale, ce mercredi 20 juin. Cette PNQ portait sur Kusraj Lutchigadoo, arrêté à Triolet dans une affaire de saisie de 11kg de drogue synthétique et l’huile de cannabis et qui a fait une escapade du centre de détention de Vacoas, le 23 avril 2018.

«Il y a des indications que le détenu Lutchigadoo a été autorisé à quitter sa cellule. Pour ce qui est des policiers impliqués, un rapport intérimaire a été soumis le 18 mai 2018. Et le 22 mai, ce rapport a envoyé au DPP pour des conseils. Des charges provisoires ‘conspiracy to do wrong acts’ sont retenues contre deux policiers», a souligné SAJ. Il a déclaré que le 22 mai 2018, deux policiers ont été arrêtés et ont obtenu la liberté conditionnelle.

En réponse à l’autre partie de la PNQ ayant trait à une «infiltration par la mafia dans certaines unités de la police de Maurice», le ministre Mentor a déclaré : «Nous n’avons aucune information quant à l’infiltration de la mafia au sein de la police. Toutefois, je suis informé qu’il y a certains cas de drogue, desquels de policiers sont impliqués. Le mouvement et les activités de ces policiers sont contrôlés.»

«Aucun lien établi entre Lutchigadoo et Hurreechurn»

Répondant à une autre partie de la question du leader de l’Opposition qui voudrait savoir si un lien a été établi avec le décès du policier Hurreechurn en cellule policière le 28 octobre 2016 et Kusraj Lutchigadoo, SAJ a insisté : «Je suis informé qu’aucun lien n’a été établi entre l’affaire Lutchigadoo et le policier Hurrechurn.»

En réponse à la question de XLD de savoir  si le gouvernement envisage de mettre en place une police des polices, le ministre Mentor a expliqué qu’il y a eu beaucoup de critiques au niveau de la police qui mène des enquêtes. A son avis, le Police Complaint’s Bureau aurait été bias si on continuait à le confier des enquêtes, impliquant de policiers.

Compte tenu du fonctionnement du Police Complaint’s Division, une Independent Police Commission a été instituée en  avril 2018. «Il n’y aucune raison justifiant la mise en place d’une police des polices. Nous ne tolérons aucune brebis galeuse au sein de la police», a argué SAJ. «La nation mauricienne sait qu’il fut un temps, où j’avais mis ma vie en danger pour mater les trafiquants de drogue. Aujourd’hui, le Premier ministre a pris les taureaxu par les cornes pour redresser la situation. Personne ne peut nous arrêter dans notre croisade», a-t-il poursuivi le ministre Mentor.

«It should have been monitored daily»

En réponse à des questions supplémentaires par rapport à l’escapade de Kusraj Lutchigadoo, sir Anerood Jugnauth a rassuré : «L’enquête se poursuit en vue de déterminer les raisons pour lesquelles, cette escapade a pris deux semaines pour être rapportée» Pour ce qui est du visionnage des images du CCTV, il s’est joint au leader de l’Opposition pour insister : «It should have been monitored daily. The CCTV was viewed with delay.»

Tout en concédant des lacunes au niveau de la police,  SAJ a dit ignorer si certains détenus bénéficieraient des traitements VIP au centre de détention de Vacoas. «Seule une enquête peut nous éclairer sur toute la situation»

Faisant état d’une autre saga, XLD s’est demandé comment expliquer que toutes les données du téléphone portable (ndlr : unde Samsung S8) de Kusraj Lutchigadoo ont été effacées. «C’est ce matin que je suis tenu informé de cette affaire. J’ai demandé pourquoi ce téléphone n’a pas été placé sous la garde policière. On m’a dit que may he must had done it by himself», a déclaré SAJ.

Répondant à une question du député Alan Ganoo qui suggère la mise en place d’une unité spéciale aux Casernes Centrales pour visionner les images de CCTV, SAJ a consenti : «I personaly agree that the monitoring be done everyday»

«De policiers sont complices..»

A l’adresse de Xavier-Luc Duval qui dénonce que Kusraj Lutchigadoo a eu une voiture mise à sa disposition lors de son escapade du centre de détention de Vacaos, le minisre Mentor a martelé : «Il est explicite que de policiers sont complices. Ils doivent payer pour leurs actes. L’enquête suit toujours son cours»

Par ailleurs, SAJ a répondu à une question du député Rajesh Bhagwan par rapport au skipper, Mike Brasse, arrêté à la Réunion avec plusieurs kilos de drogue à bord de son speed boat et pour qui le commissaire de police (CP) a signé sa demande pour l’obtention d’un nouveau passeport. A l’adresse de Rajesh Bhagwan qui insiste que le CP aurait être renvoyé, SAJ a répliqué :«Tout le monde fait des allégations. Le CP n’était pas là-bas. Je ne peux pas l’incriminer. Je ne vois aucune raison pourquoi il devrait être démis de ses fonctions»