Actu de l'ile Maurice
Actualités

Budget 2018-2019 – Sunil Bholah : «Amener une transformation économique à travers un modèle inclusif et durable»

Budget_ 2018-2019 _Sunil _Bholah_ :_ «Amener_ une_ transformation_ économique_ à_ travers_ un _modèle_ inclusif_ et_ durable»
ors de son intervention lors des débats budgétaires, le ministre des Affaires et des Coopératives, Sunil Bholah a exprimé son optimisme par rapport au Budget 2018-2019, à l’Assemblée Nationale ce 20 juin

Budget 2018-2019 – Sunil Bholah : «Amener une transformation économique à travers un modèle inclusif et durable»

Lors de son intervention lors des débats budgétaires, le ministre des Affaires et des Coopératives, Sunil Bholah a exprimé son optimisme par rapport au Budget 2018-2019, à l’Assemblée Nationale ce 20 juin.

«Ce Budget montre clairement la volonté de ce gouvernement d’amener une transformation économique à travers la mise en place d’un modèle inclusif et durable.»

Ainsi, il s’est référé aux mesures ayant trait à la préservation du pouvoir d’achat de la classe moyenne, de l’émancipation des femmes et de la responsabilisation des jeunes sur le marché du travail ou encore à la création d’une économie circulaire par le biais de mesures en faveur de la protection de l’environnement.

Sunil Bholah a argué que, pour le gouvernement, la modernisation du pays et la transition vers une économie à revenu élevé va de pair avec le bien-être social de la population.

«Le Premier ministre a démontré sa capacité à répondre à ces deux impératifs tout en maintenant fermement le contrôle sur les principaux indicateurs macro-économiques – c-à-d , une croissance prévue à 4,1%, un déficit budgétaire de 3,2% et la dette publique estimée à 63.4%», a soutenu Sunil Bholah.

Faisant référence à une analyse de la Banque mondiale, il a souligné que l’année 2018 est perçue comme étant une année ayant de bonnes chances d’être la première année depuis la crise financière, où l’économie mondiale tournera à plein régime.

Pour ce qui est de Maurice dans la conjoncture actuelle, le ministre des Affaires et des Coopératives, a souligné : «Les chiffres disponibles démontrent clairement que nous amorçons un nouveau parcours au niveau économique dans un environnement propice à une reprise durable.» Et d’ajouter : «cela se fait d’ailleurs avec beaucoup de sérénité, comme le reflète le ton et l’esprit dans lequel le Premier ministre a présenté le budget, car les projections s’inscrivent dans la perspective souhaitée.» 

A ce chapitre, il a fait remarquer que : (a) le produit intérieur brut a atteint  3,9% en 2017, soit le niveau le plus élevé depuis 2011 ; (b) le taux du chômage a régressé à 7,1% en 2017, comparé avec un taux de 8% en 2013 ; (c) le taux d’investissement a augmenté de 5% en 2017 ; (d) le pays a fait un «bond spectaculaire» de 24 places dans l’indice Ease of Doing Business et est reconnu comme étant le pays africain le plus «business-friendly» «Aussi pour le 1er trimestre 2018, l’indice de confiance des entrepreneurs a atteint son niveau le plus haut depuis 2010», a-t-il affirmé.

Selon Sunil Bholah, «Ces chiffres éloquents ne sont nullement le fruit du hasard. Ils sont plutôt le résultat d’un travail de longue haleine enclenché par ce gouvernement afin de promouvoir le développement et la transformation de notre modèle économique; cela en vue d’atteindre une meilleure compétitivité et d’améliorer la qualité de vie de tout un chacun.»

Dans un autre volet de son discours, le ministre Bholah a donné la réplique au leader de l’Opposition par rapport à son intervention sur le budget.

«Le leader de l’Opposition s’est obstiné à démontrer qu’il y aurait un déclin de la performance économique de notre pays. Et si on remonte en arrière pendant la période de 2011 à 2014 durant laquelle Xavier-Luc  Duval occupait le portefeuille des Finances? En 2011, la croissance économique qui était à 4%, a graduellement connu une baisse pour atteindre 3,3% en 2012 et 3,2% en 2013. N’est-ce pas cela qu’on appelle un déclin ?», s’est demandé Sunil Bholah.