Actu de l'ile Maurice
Actualités

Débats budgétaires – Reza Uteem: «La mesure la plus dangereuse, c’est la vente de la citoyenneté mauricienne aux étrangers»

Débats_ budgétaires _ Reza_ Uteem:_ «La_ mesure_la _plus_ dangereuse,_ c’est_ la_ vente_ de_ la _citoyenneté_ mauricienne_ aux_ étrangers»
Lors de son intervention sur le Budget 2018-2019, ce 20 juin, au Parlement, Reza Uteem, leader adjoint du MMM s’est montré trës critique sur plusieurs mesures.

Débats budgétaires – Reza Uteem: «La mesure la plus dangereuse, c’est la vente de la citoyenneté mauricienne aux étrangers»

Lors de son intervention sur le Budget 2018-2019, ce 20 juin, au Parlement, Reza Uteem, leader adjoint du MMM s’est montré trës critique sur plusieurs mesures. De ce fait, il a soutenu que  «La mesure la plus dangereuse, c’est la vente de la citoyenneté mauricienne aux étrangers. C’est un acte anti-patriotique»  Cela avant d’ajouter : «Nous ne voulons pas non plus devenir étrangers dans notre propre pays.»

Abordant, auparavant, le secteur financier, Reza Uteem a affirmé que celui-ci comptait auparavant quelque 13 000 employés. «A ce jour, combien de pertes d’emplois y a-t-il eu dans ce secteur ?», s’est-il demandé.  Soulignant que trois compagnies se retrouvaient dans une mauvaise en janvier 2018, le leader adjoint du MMM s’est interrogé : «Qu’adviendra-t-il des employés. Le gouvernement compte-t-il venir de l’avant avec un plan de sauvetage ?»  Aussi, il a dit constater que ce secteur est «entaché de multiples scandales, dont Quantum Global et Alvaro Sobrinho.»  Il s’est plaint que ce dernier est toujours propriétaire d’un management company.

Utilisant plusieurs qualificatifs pour critiquer ce budget, le leader adjoint du MMM a déclaré que celui-ci est rempli de discours. «Depuis 2015, l’ancien ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo avait énuméré plusieurs mesures, lesquelles sont restées lettre morte.» Soulignant que la semaine dernière la Maubank s’est vanté d’injecter Rs 400M aux PME, il a déploré : «Cela alors que le gouvernement a investi Rs 6 milliards dans cette banque. Ce qui fait que la somme de Rs 400M ne représente même pas 10%.»

Tout en rappelant que la SMEDA a été remplacée par la SME Mauritius, Reza Uteem a fait remarquer que des 94 employés de l’ex-SMEDA, seuls 10 ont choisi d’intégrer la  SME Mauritius. «Parmi, on retrouve des réceptionnistes et attendants. Où sont passés les cadres ?», s’est-il demandé.

De ce fait, le leader adjoint du MMM a insisté : «Il n’est jamais trop tard pouer rectifier le tir.»