Actu de l'ile Maurice
Actualités

PNQ sur l’UTM Leela Devi Dookun-Luchoomun : «Le leader de l’Opposition est totalement irresponsable »

l’UTM Leela Devi Dookun-Luchoomun : «Le leader de l’Opposition est totalement irresponsable »
La Private Notice Question, axée sur le Quality Audit Report sur l’Université de Technologie a été l’occasion d’une tension palpable entre la ministre de l’Education, Leela Devi Dookun-Luchoomun et le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval.

13:44

PNQ sur l’UTM Leela Devi Dookun-Luchoomun : «Le leader de l’Opposition est totalement irresponsable »

La Private Notice Question, axée sur le Quality Audit Report sur l’Université de Technologie a été l’occasion d’une tension palpable entre la ministre de l’Education, Leela Devi Dookun-Luchoomun et le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval. La Speaker, Maya Hanoomanjee a, en effet, à plusieurs reprises, dû calmer les esprits et rappeler à l’ordre les deux cotés de la Chambre.

La ministre de l’Education a, à cette occasion fait un véritable plaidoyer en faveur de la qualité de l’éducation tertiaire à Maurice, tout en égratignant, au passage, le leader de l’Opposition. « Nous ne pouvons tenter ainsi de discréditer notre système éducatif. C’est totalement irresponsable de la part du leader de l’Opposition », devait lancer Leela Devi Dookun-Luchoomun à l’adresse de Xavier-Luc Duval qui avait, précédemment, parlé, entre autres de « nivellement par le bas » à l’UTM.

« Le gouvernement a véritablement à cœur le développement de notre système éducatif », devait poursuivre la ministre de tutelle. Et de faire ressortir, au sujet de l’Université de Technologie, qu’il s’agit d’une institution qui est encore relativement jeune et qu’il faut lui donner du temps et les moyens de faire ses preuves et lui permettre de se développer. Pour preuve, la ministre a expliqué qu’en 2012, l’ancien gouvernement avait accordé une subvention de seulement Rs 1 million à l’université en 2012, alors que pour l’année financière 2018-19, une somme de Rs 28 millions a été budgétée.

La ministre qui a aussi expliqué qu’entre 2012 et 2014, l’UTM avait engrangé des moyens annuels moyens de l’ordre de Rs 167 millions, contre Rs 173 millions ces trois dernières années. Au sujet du rapport de Quality Audit, la ministre de l’Education devait souligner que c’est en novembre 2017 que la Tertiary Education Commission avait nommé un panel d’experts indépendants pour la réaliser.

Une première ébauche avait été soumise en janvier dernier et le rapport final soumis fin mai. Le rapport, de faire aussi ressortir la ministre est centré autour de trois axes principaux. En premier lieu, sur les retombées du manque du moyens sous l’ancien gouvernement. Puis la question des ressources humaines.

Et en dernier lieu, sur le développement de l’institution. Leela Devi Dookun-Luchoomun devait ainsi rappeler qu’un premier exercice similaire avait été mené en 2008 et avait conclu que plusieurs mesures devaient être prises pour améliorer la qualité de services de l’institution.

« C’est en 2014, avec ce gouvernement et le nouveau Board que des mesures ont commencé à être prises pour trouver des solutions aux lacunes de l’institution », devait ainsi expliquer la ministre de l’Education. Au sujet de la question des ressources humaines, la ministre de l’Education devait souligner que des mesures correctives sont prises à ce sujet avec le recrutement d’un nouveau Head of finance, un nouveau Registrar, entre autres.