Actu de l'ile Maurice
Actualités

Débats budgétaires – Franco Quirin: «Ce budget ne répond pas aux attentes des mouvements sportifs»

Débats budgétaires – Franco Quirin: «Ce budget ne répond pas aux attentes des mouvements sportifs»

Débats budgétaires – Franco Quirin: «Ce budget ne répond pas aux attentes des mouvements sportifs»

Intervenant lors des débats budgétaires, à l’Assemblée Nationale, ce jeudi 21 juin, le député du MMM, Franco Quirin, a réitéré : «Le Sport mauricien est sous perfusion depuis des années. Notre sport est malade. Ce budget ne répond pas aux attentes des mouvements sportifs»

A à peine une année de l’échéance de l’organisation des Jeux des Iles de l’océan Indien (JIOI), le député de la circonscription No 20 (Beau-Bassin/Petite Rivière) commente les dotations budgétaires prévues pour les Sports. «Il y a l’absence de vision du ministre de la Jeunesse et des Sports. On ne propose rien pour promouvoir les sports. Du coup, le secteur sportif mauricien reste sur sa faim. Année après année, les Sports ne s’améliorent pas. Pour preuve, on n’a qu’à voir de ce qui se passe au sein de deux fédérations sportives : celle du football et celle du judo», s’est insurgé Franco Quirin. A son avis, le football est devenu «un trou sans fond.»

Déplorant que Maurice serait la risée de toute l’océan Indien, le député du No 20. «Le Club M qui se situe à la 150e position et à la  139e place au classement de la FIFA, vient d’essuyer une défaite face aux Comores. Face à cette situation, on se demande de ce qui se passera en 2019»,  s’est interrogé le député Quirin.

Tout en mentionnant la dotation budgétaire de Rs 195M pour les JIOI 2019, il a fait remarquer que la somme de Rs 100M est réservée pour l’année financière 2018-2019 et Rs 95M pour l’exercice financier 2019-2020. «Encore et encore des chiffres. A quoi bon de s’en servir de Rs 100M dans ce présent budget. Que le CSR aille aux athlètes !», a-t-il lancé.

Franco Quirin a déploré qu’en dépit de l’arrivée des athlètes des îles dans une année, la situation au niveau des fédérations sportives va de mal en pis. «Le comble est que le football professionnel ne figure pas dans les Budget Estimates. Les événements me donnent raison. L’inquiétude est à son comble. Encore une fois, ce sont les sportifs qui paient les frais», a renchérit le député Quirin.