Actu de l'ile Maurice
Actualités

Débats budgétaires – Raffick Sorefan: «Zot dir dernier bidze. Stop dreaming !»

Débats budgétaires – Raffick Sorefan: «Zot dir dernier bidze. Stop dreaming !»

Débats budgétaires – Raffick Sorefan: «Zot dir dernier bidze. Stop dreaming !»

«C’est un budget qui a été très bien accueilli. Zot dir dernier bidze. Stop dreaming ! », lance le PPS, Raffick Sorefan à l’adresse de l’opposition parlementaire lors de son intervention lors des débats sur le Budget 2018-2019, au Parlement, ce 21 juin. «Vous aurez l’occasion de présenter le prochain budget»,  dit-il au Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth.

Ainsi, il a répliqué à tous ceux qui ont formulé des critiques virulentes à l’encontre du présent budget, le leader de l’Opposition, Xavier-Luc Duval et les députés Adrien Duval, Arvin Boolell, Reza Uteem, entre autres.

Arguant que l’alliance au pouvoir est un gouvernement socialiste oeuvrant pour le bien-être du peuple, le Dr Sorefan soutient : «Ce que le Premier ministre a réussi en trois ans, c’est de susciter un ‘feel good factor’. Le Premier ministre a pris les bonnes décisions. Il sait très bien que l’avenir sera meilleur.»

Il poursuit en affirmant que Pravind Jugnauth a essayé et continuer à œuvrer pour consolider plusieurs secteurs de l’Etat Providence, dont l’Education et la Santé. «Une des initiatives qu’il a prise pour favoriser la croissance, c’est la dotation de Rs 1 milliard, destinée aux chômeurs. Cela dynamisera la croissance économique», soutient-il.

Il fait remarquer que le Premier ministre s’est montré proactif en énoncant certaines mesures, ayant trait à la technologie digitale et l’intelligence artificielle. «En marge de cette nouvelle ère économique, je suis confiant que nous récolterons nos propres fruits», maintient-il

Selon Raffick Sorefan, les dotations budgétaires totalisant Rs 37 milliards, injectées dans de gros projets infrastructurels du réseau routier ( échangeur de Jumbo-Phoenix, le pont reliant Coromandel à Sorèze, Cap-Malheureux bypass…) s’inscrivent dans une perspective de susciter des cauchemars chez l’opposition parlementaire. «Infrastructure are critical factor for the health ofa country», dit-il.

Dans un autre volet de son intervention, Raffick Sorefan fait un plaidoyer pour qu’une étude soit entreprise sur la santé, vu les nombreuses pertes de vie. Il énumère trois graves maladies qui affectent des franges de la population : (a) maladies coronaires ; (b) diabète ( provoquant des complications cardiaques et rénales) et (c) cérébro-vasculaires. «Il est impérieux de venir de l’avant avec des protocoles bien définis pour venir en aide aux patients souffrant certains handicaps, résultant à l’incapacité de travailler», plaide le Dr Sorefan.