Actu de l'ile Maurice
Actualités

Débats budgétaires – Alan Ganoo: «Ce budget, même s’il est intélligent, il est irresponsable»

Débats budgétaires – Alan Ganoo: «Ce budget, même s’il est intélligent, il est irresponsable»

Débats budgétaires – Alan Ganoo: «Ce budget, même s’il est intélligent, il est irresponsable»

Lors de son intervention sur le Budget 2018-2019, à l’Assemblée Nationale, ce samedi 23 juin, le président du Mouvement Patriotique (MP), Alan Ganoo s’est montré critique : «Ce budget contient un série de mesures pour amadouer la population. Ce budget, même s’il est intélligent, il est irresponsable»

Selon le député de No 14 ( Savanne/Rivière Noire), ce budget occulte les mesures urgentes pour la nation. Outre les gros emprunts contractés et le dossier des produits pétroliers, il a fait une rétrospective de la fluctuation des prix des produits pétroliers.

Rappelant que tous les partenaires sociaux : syndicats, membres de la société civile, ONGs… ont réagi à ce budget, Alan Ganoo a soutenu que le  leader de l’Opposition avait raison de présenter une Motion de Disallowance sur la hausse des prix des carburants ( essence et diesel). «C’est un manque d’humanisme d’augmenter les prix des carburants par 10%, avant de réduire cette hausse par 50%», a martelé le président du MP.

Faisant état d’une «triste réalité», le député de No 14 a souligné qu’en 2015, alors qu’il y avait une baisse des prix au niveau des produits pétroliers sur le marché mondial, ici à Maurice, les autorités avaient prélevé  Rs 1.70/litre et Rs 2.70/litre, respectivement sur les  prix des carburants.

Alan Ganoo a rappelé qu’en réponse à une PNQ du leader de l’Opposition, adressée au ministre du Commerce, Ashit Gungah le 22 mai dernier, «nous avons appris qu’en 18 mois,  la STC a versé Rs 9 milliards à un fonds (…) Une somme de Rs 715M qu’avait empochée la STC a été utilisée comme subvention. La STC a tranféré un montant de Rs 2,15 milliards comme dividendes. Voilà l’injustice de ce mécanisme utilisé au cours de ces trois années au pouvoir»

Selon, c’est une «superchérie» de procéder à une baisse des prix des carburants. «C’est grave. Pour moi, le peuple est une vache à lait», a déploré le président du MP.

Abordant le secteur de l’eau, Alan Ganoo a souligné : «Je suis davantage plus confus sur le budget en écoutant le Deputy Prime Minister, répondre à la PNQ de ce matin. Le 1er mai, le Premier ministre a dit qu’aucune décision n’a été prise par rapport à la privatisation. Or, le ministre de tutelle a dit qu’il allait moderniser le secteur de l’eau et qu’il allait récruter un partenaire.»

Aussi, Alan Ganoo a dit comprendre que le ministre Ivan Collendavelloo va de l’avant avec le contrat d’affermage et que le bureau du Premier ministre a choisi une «autre option ou encore que la CWA allait récruter massivement pour redynamiser cet organisme.»

«J’ai cru comprendre que le ministre a répondu que ce n’est pas vrai. Il y a beaucoup de confusion dans la tête de ceux qui suivent ce dossier»,  a déclaré le président du MP avant d’ajouter : «J’espère que cette cacophie disparaîtra après la PNQ de ce matin»