Actu de l'ile Maurice
Politique

Revue politique : trois PNQs axées sur l’Affaire Lutchigadoo, l’UTM et le complexe sportif de Côte d’Or

Revue politique : trois PNQs axées sur l’Affaire Lutchigadoo, l’UTM et le complexe sportif de Côte d’Or

 S’agissant des PNQs, Xavier-Luc Duval a axé sa première post-présention du discours dui Budget 2018-2019, sur l’affaire Kusraj Lutchigadoo, le 20 juin. Dans sa réponse, le ministre Mentor, sir Anerood Jugnauth a déclaré que l’enquête suit son cours.Compte tenu de l’escapade de Lutchigadoo du centre de détention de Vacoas, pot aux roses découvert après 17 jours, le ministre Mentor a concédé sur la nécessité de visionner les images des CCTV Camera quotidiennemt.

SAJ a insisté qu’il n’y a aucun lien entre Kusraj Lutchigadoo, arrêté avec 11 kg de drogue synthétique à Triolet et de l’huile de cannabis et le policier Hurreechurn, arrêté pour une affaire de drogue, mais qui s’est retrouvé pendu dans sa cellule au centre de détention de Moka, par la suite. Aussi, SAJ a soutenu qu’il n’y aucune nécessité d’instituer une Police des Polices.

Pour ce qui est de la 2e PNQ de Xavier-Luc Duval, portant sur le Quality Audit Report sur l’Université de Technologie, jeudi 21 juin au Parlement, la ministre de l’Education, Leela Devi Dookun-Luchoomun s’est insurgée : «Le leader de l’Opposition est totalement irresponsable » La tension était palpable entre la ministre de l’Education et le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval. La Speaker, Maya Hanoomanjee a, en effet, à plusieurs reprises, dû calmer les esprits et rappeler à l’ordre les deux cotés de la Chambre.

Qualité de l’éducation tertiaire

La ministre de l’Education a fait un plaidoyer en faveur de la qualité de l’éducation tertiaire à Maurice, tout en égratignant le leader de l’Opposition.

Quant à la 3e PNQ du leader de l’Opposition, adressée au ministre de la Jeunesse et des Sports, Stephan Toussaint, ce vendredi 22 juin, elle est centrée sur les prochains Jeux des îles de l’océan Indien, prévus à Maurice en juillet 2019. Xavier-Luc Duval a voulu savoir les coûts de variation initiaux et subséquents encourus pour les travaux de construction et les aménités du complexe sportif Côte d’Or. Cela tout en indiquant si le chantier est mis à jour, en cas de retards dans l’achèvement des travaux dudit complexe.

«Nous avons toutes les infrastructures nécessaires au complexe sportif de Côte d’Or en marge des prochains Jeux des Iles de l’océan Indien (JIOI) qui seront organisés à Maurice en juillet 2019. Ces infrastructures concernent les facilités de natation, de gymnase et de volley-ball. Nous y assurons un contrôle»: a répondu Stephan Toussaint.

En réponse à une question supplémentaire de Xavier-Luc Duval qui voulait savoir des dispositions prises par le ministère de la Jeunesse et des Sports dans l’éventualité des problèmes de dernière heure, au complexe sportif de Côte d’Or,  Stephan Toussaint a rassuré : «Nous avons déjà mis au point un plan B, cela de concert avec la Mauritius Multisports Infrastructure Limited (MMIL). En cas de problèmes, certaines disciplines seront transférées ailleurs. S’agissant des compétitions de la natation, les athlètes seront envoyées à la piscine privée de Médine. Pour ce qui est des matchs de football, ils seront transférés au Stade George V. Quant aux compétitions de volleyball, des mesures préventives sont prises pour qu’elles aient lieu au Gymnase Pandit Sahadeo»

Rs 3,9 milliards

Conscient des défis et des contraintes du temps, il a déclaré que le gouvernement a décidé de travailler sur deux fronts. Outre l’amélioration et la rénovation des sites existants, il a été décidé que Maurice devrait disposer d’un complexe sportif à la pointe de la technologie, conformément à son ambition de développer un pôle sportif mauricien et de jouer un rôle de premier plan dans le développement sportif de la région.

Il est soutenu que gouvernement s’est saisi de la Commission mixte Chine-Maurice en novembre 2016. «Suite à l’implication personnelle de notre Premier ministre, Pravind Jugnauth, alors ministre des Finances et du Développement économique, on a réussi à obtenir l’aide des autorités chinoises s’élevant à Rs 1,9 milliard au moyen d’un prêt combiné sans intérêt et d’un prêt pour le financement de la construction du complexe sportif», a souligné Stephan Toussaint. Il a souligné que le gouvernement a décidé de créer la MMIL et lui a confié l’entière responsabilité du projet.

Rappelant que la valeur initiale du projet du complexe multisports à Cote D’Or était de Rs. 3,2 milliards, le ministre de la Jeunesse et des Sports a fait remarquer qu’après l’exercice d’appel d’offres pour les différentes composantes du projet, le projet est maintenant estimé à Rs 3,9 milliards.