Actu de l'ile Maurice
Actualités

L’introduction du covoiturage à Maurice, les avis divergent

L’introduction du covoiturage à Maurice, les avis divergent

L’introduction du service UBER à Maurice a lancé plusieurs débats. Les opinions divergent sur ce sujet qui touche plusieurs personnes dans ce secteur.

Selon le syndicaliste Atma Shanto, cette initiative serait « un grand danger pour l’existence des chauffeurs de taxis, que ce soit dans les villes, villages ou même travaillant dans des hôtels. » Il déplore que les emplois des milliers de personnes seront à risque devant une telle situation.

Toutefois, Atma Shanto avance plusieurs autres facteurs qui contribuent à ces risques. Selon lui, une concurrence déloyale qui existe déjà dans ce système pousse à la dégradation de la situation. De plus, certains tours opérateurs ne font que défendre leurs intérêts. Ce sont les chauffeurs de taxis qui sont les perdants à la fin de la journée. De ce fait, le syndicaliste annonce qu’une campagne de mobilisation sera lancée. De plus, une rencontre a été sollicitée avec le National Transport Autority (NTA) pour trouver une solution à ce problème. Atma Shanto maintient que le ministre du Transport ainsi que le ministre du Tourisme doivent prendre leur responsabilité.

D’autre part, Ajay Maddoo, chauffeur de taxi d’hôtel, déplore que « la compétition est déjà féroce ». De coup, l’introduction du service de covoiturage ne fera qu’empirer la situation des chauffeurs de taxis. De plus, il avance que la sécurité des touristes optant pour les services d’UBER, est à risque. Selon ce dernier, « meilleur tarif ne peut pas forcément être meilleur service ». Ainsi, plusieurs mesures sont à implémenter.

De son côté, Anil Takooree, chauffeur de taxi, présume que ce sera aux passagers de distinguer car, certains des taxis ont déjà leur clientèle. Ainsi, ce changement n’empiétera pas les emplois des autres.