Actu de l'ile Maurice
opinion

CWA : Qui en sont les bénéficiaires ?

CWA : Qui en sont les bénéficiaires ?
CWA : Qui est sont le bénéficiaires ?

CWA : Qui en sont les bénéficiaires ?

Au-delà des questions de privatisation ou d’affermage, de non augmentation du tarif d’eau et les « claques » qui animent perpétuellement les débats budgétaires, une question se doit d’être posée dans le très médiatisé dossier CWA/hausse des tarifs : qui en sont les gagnants ou bénéficiaires ?

Ivan Collendavelloo, le Premier ministre-adjoint et ministre de l’Energie a été suffisamment honnête pour dire qu’il a discuté d’une éventuelle hausse du tarif de l’eau avec le Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth. Lundi, au Parlement, il a expliqué que le PM n’était pas en faveur d’une telle augmentation. Cela fait-il de lui un incompétent ou un « borné » ? Non. Est-ce que le PM, qui est également ministre des Finances, doit-il exercer un droit de regard sur certaines décisions qui touchent directement à la population ? Oui. Or, l’opposition continue, elle, à se concentrer sur  la « claque » que le PM aurait infligée à son DPM.

Ces députés s’amusent à le rappeler, alors qu’ils auraient dû s’intéresser au progrès réalisés et vérifier si ceux-ci, tels qu’avancés par la CWA et ses services de communication, ont impacté positivement ou pas sur la vie des gens.

Prenons l’exemple du village d’Albion. La semaine dernière, des centaines de foyers ont été privés d’eau pendant deux jours.

Et personne, que ce soit les élus de la majorité ou de l’opposition, ne s’y est intéressé. Pourquoi ? Et Dieu sait combien d’autres familles dans d’autres régions sont confrontées à des coupures inexpliquées. Le consommateur lambda lui, se pose une seule question : si les réservoirs et les nappes sont remplis, alors pourquoi les coupures persistent ? Si on nous ressasse, à chaque fois, que des millions et milliards sont injectés dans des projets de remplacement de tuyaux et autres projets, pourquoi alors des régions et des villages de l’île continuent à souffrir de coupures drastiques?

Il est évident que la sagesse a primé lorsque la décision a été prise de ne pas augmenter le tarif d’eau, car les consommateurs,

les 363 830 abonnés de la CWA – à juin 2017 – s’attendent à voir une évolution positive dans la distribution d’eau au quotidien et non un renchérissement de leur facture. Ils s’attendent à ce que la promesse d’une fourniture d’eau 24/7 soit honorée.

Donc, pour nous, les gagnants cette décision ou « claque » comme ils la qualifient, sont pour l’instant, les consommateurs. Et c’est tant mieux !