Actu de l'ile Maurice
Actualités

Manoj Rajcoomar : « Les moniteurs d’auto-écoles n’ont pas besoin de formation »

Manoj Rajcoomar : « Les moniteurs d’auto-écoles n'ont pas besoin de formation »
Manoj Rajcoomar

Manoj Rajcoomar : « Les moniteurs d’auto-écoles n’ont pas besoin de formation »

Le ministère des Infrastuctures Publiques entamera des cours de formation d’une durée de 6 mois pour les moniteurs d’auto-écoles. Selon le ministère, ces cours seront dispensées par des professionnels dans un établissement parfaitement équipé.

Manoj Rajcoomar, secrétaire de la Driving Schools and Instructors Federation affirme que 90% de moniteurs sont déjà formés. « On détient des certificats », fait-il valoir. Il ajoute par ailleurs que les instructeurs sont passés par des épreuves extrêmement difficiles avant d’obtenir leur permis. Pour lui, « ils sont déjà qualifiés. »

Il propose toutefois des sessions de travail au lieu de formations. Il pense que les nouvelles conditions devraient être applicables seulement aux nouveaux instructeurs. Le secrétaire de la Driving Schools and Instructors Federation se demande pourquoi tous les moniteurs doivent suivre des cours. Manoj Rajcoomar explique que dans le passé, une bonne partie d’instructeurs avaient déjà complété des formations.

D’autre part, il affirme que ces cours seraient dispensés par une institution. « Comment la compagnie a-t-elle été choisie ? », « Qui a instauré les critères de sélection ? » se demande-t-il. Il est d’avis qu’il n’y a aucune de transparence. Il déclare qu’il compte déposer à l’ICAC (Independent Commission Against Corruption), pour dénoncer « les maldonnes dans les critères de sélection de la compagnie en question. »

Selon lui, les sociétés qui sont inscrites pour l’obtention du contrat pour la formation des moniteurs, « ont été récemment créés »,soit avant que les appels d’offres n’aient été lancés.

Il est d’avis que ces cours devraient être offerts par le Mauritius Institute of Training and Development (MITD), qui, selon lui, reste l’institution appropriée pour la formation. « Il n’y a pas de souci même si nous devons faire appel à des experts », indique-t-il.