Connect with us

Actualités

Tourisme durable : LUX* signe un partenariat avec Les Iles Vanille et SUNx

Published

on

Tourisme durable : LUX* signe un partenariat avec Les Iles Vanille et SUNx

Le développement durable, en particulier dans le contexte des petits États insulaires en Développement, nécessite des efforts concertés, notamment l’engagement des entreprises dont les activités peuvent avoir une incidence sur l’environnement. C’est dans cet esprit que LUX* Resorts a réitéré son engagement en faveur d’un tourisme durable, avec la signature d’un accord, lors du SIDS Global Business Network Forum, organisé par les Nations unies, à travers le Office of the High Representative for Least Developed Countries, Landlocked Developing Countries and Small Island Developing States (UN-OHRLLS), et le gouvernement mauricien à l’hôtel Maritim les 21 et 22 mai. Un Climate Resilience Partnership axé sur le SDG (Sustainable Development Goal) 17 entre LUX*, Les Iles Vanilles et Strong Universal Network (SUNx) visera à promouvoir la création de plusieurs centres dans la région œuvrant pour l’innovation et l’éducation pour une lutte organisée et efficace contre le changement climatique.

Les petits États insulaires en développement (SIDS – Small Island Developing States) figurent parmi les territoires les plus menacés par le changement climatique. Sans le concours des divers partenaires économiques, il est difficile de mettre en place des politiques efficaces pour protéger ces pays. LUX*, en tant que groupe fortement engagé dans le développement durable, a ainsi pris l’engagement de réduire l’impact de ses activités sur l’environnement et l’écosystème des pays où il opère, en particulier les petits États insulaires.

« Nous sommes déjà alignés sur les objectifs de développement durable des Nations Unies et nous suivons l’accord de Paris sur le climat. LUX* entend adopter les pratiques respectueuses de l’environnement, notamment à travers l’utilisation d’énergies renouvelables, dans toutes les destinations classées comme petits États insulaires qui accueillent nos hôtels, en particulier Maurice, les Maldives et La Réunion. Ces projets seront également bénéfiques à nos partenaires et communautés locales », souligne Paul Jones, CEO de LUX* Resorts and Hotels.

« En ligne avec notre stratégie de développement durable et suivant les initiatives Ray of Light et Tread Lightly, l’inclusion de toutes les parties prenantes est au cœur de notre modèle d’entreprise. En effet, au cœur du projet Tread Lightly by LUX*© – fer de lance de la stratégie développement durable du groupe LUX* Resorts & Hotels enclenchée depuis des années – se trouve le devoir de la création de valeur pour tous. Pour le démontrer, des projets concrets sont mis en place. Le projet SUNX est un pas de plus dans cette stratégie qui est de former des ambassadeurs du développement durable, à Maurice comme dans d’autres destinations. Cela se fera à travers des partenariats avec les parties prenantes concernées », explique, pour sa part, Vishnee Sowamber, Sustainability and CSR Manager de LUX* Resorts and Hotels.

« En raison de la vulnérabilité des petits États insulaires en Développement face au changement climatique, et l’importance de l’industrie touristique dans ces îles, nous sommes fiers de mettre en place un réseau de résistance au changement climatique pour la région, avec accent sur le besoin d’aligner l’industrie aux SDG correspondants et aux objectifs de l’accord sur le climat de Paris. Ces îles sont confrontées à des défis et souffrent du changement climatique, mais restent innovatrices dans leur approche. Le partenariat avec SUNx permettra de recueillir des données sur l’impact de l’industrie touristique et d’établir un réseau. Ensemble, nous serons plus aptes à affronter les défis du changement climatique et, grâce à la technologie, les Iles Vanille brilleront dans la région », ajoute Pascal Viroleau, CEO de l’organisation Les Iles Vanille.

Sous Tread Lightly by LUX*©, le groupe a implémenté un projet pilote de ferme photovoltaïque sur l’île des Deux Cocos qui réduit de manière conséquente la consommation de diesel. LUX* continue dans sa démarche de projets d’énergies renouvelables sur une plus grande échelle pour LUX* South Ari Atoll, son fleuron aux Maldives, avec la firme allemande Swimsol. Suivant l’installation d’une première série de panneaux solaires, la ferme sera capable de générer 500 KwP. A terme, le groupe hôtelier compte passer à un total de 2,5 MwP avec une deuxième phase de panneaux sur toiture et flottants en mer. Investir dans l’énergie renouvelable permet au groupe de créer de la valeur pour toutes ses parties prenantes, allant des investisseurs aux communautés locales et l’environnement.

Advertisement

Actualités

Mahen Seeruttun : « Un budget à visage humain et responsable »

Krsna Coopoosamy

Published

on

Mahen Seeruttun : « Un budget à visage humain et responsable »

Le ministre de l’Agro-industrie, Mahen Seeruttun est intervenu, ce lundi 18 juin à l’occasion des débats budgétaires. Ce dernier a ainsi indiqué qu’il s’agit d’un exercice préparé dans un contexte mondial assez difficile et avec un champ d’action assez serré. Le ministre qui a, néanmoins, indiqué que le Grand Argentier a réussi un « budget à visage humain et responsable ». Pour Mahen Seeruttun, tous les budgets présentés par Pravind Jugnauth portent la même empreinte : rigueur et compassion. Et le ministre de l’Agro-industrie de poursuivre en expliquant que le budget 2017-18 construit l’Ile Maurice de demain.

Mahen Seeruttun qui devait aussi souligner que le présent gouvernement a permis à ce que le salaire minimum soit une réalité et aussi permis une baisse du prix de la bonbonne de gaz ménager de 12 kilos par Rs 90 ces deux dernières années.

Le ministre de l’Agro-industrie qui devait aussi saluer la bonne santé de notre économie avec l’inflation, le chômage, ou encore la dette publique en baisse. « Et malgré cela, l’opposition vient dire que rien n’a été fait », lance le ministre de l’Agro-industrie.

Mahen Seeruttun qui a aussi expliqué que différents syndicats, mais aussi de grandes firmes comme Deloitte ou encore KPMG ont loué les mesures budgétaires.  « Nous avons aujourd’hui un caring government qui fait des choses pour la population », de faire aussi ressortir le ministre de l’Agro-industrie. Tout en citant, dans la foulée, les mesures en faveur de l’innovation ou encore de la Fintech.

« Il n’a jamais été question de vendre des passeports », de marteler aussi Mahen Seeruttun. Ce dernier qui a expliqué à ce sujet que le but est d’attirer à Maurice des personnes à hauts revenus, tout en suivant les procédures établies.

Le ministre de l’Agro-industrie qui est aussi revenu sur le secteur de la canne, en indiquant qu’il s’agit d’un secteur qui, certes, contribue peu au PIB, mais qui demeure un important pourvoyeur d’emplois et qui reste aussi important pour le secteur énergétique.

Continue Reading

Actualités

Violence conjugale : 1 483 cas recensés en 2017 et la tendance est à la hausse en 2018

Ashminta B

Published

on

Violence conjugale : 1 483 cas recensés en 2017 et la tendance est à la hausse en 2018

Violence conjugale : 1 483 cas recensés en 2017 et la tendance est à la hausse en 2018

Un fléau qui prend des proportions alarmantes depuis plusieurs années à Maurice, la violence domestique est une réalité que vivent 1 483 personnes, selon Statistics Mauritius.  Le ministère de l’Egalités des Genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être de la famille rapporte que 89% des cas rapportés sont contre les femmes.

Selon le socio-psychologue, Satyen Beedasy, la violence conjugale affecte trois axes principaux, dont personnel, social et familial chez une personne. « Une personne peut être une victime sans s’en rendre compte, car la violence conjugale n’est pas limitée à l’aspect physique seulement » explique ce dernier. Une personne qui est constamment menacée, harcelée ou même poursuivie peut subir une dégradation psychologique.

Satyen Beedasy avance que d’autres aspects, tels que l’éducation, la société, la religion entre autres continuent à jouer un grand rôle dans la hausse de ce fléau. Les jeunes ont appris à valoriser les super héros alors que la société voit les postes d’hôtesse et de réceptionniste, réservés aux femmes seulement. Ainsi, ce dernier est d’avis que cette situation doit être remédiée au plus vite ; la loi doit être renforcée, de même que l’éducation de la population doit se faire dès le départ.

Par ailleurse, l’avocat Lovendra Nulliah, avance que même si la loi a été amendée à plusieurs reprises, le nombre de cas continue à augmenter.  Il cite la peur de représailles, de stigmatisation, de mauvais jugements comme raisons. Selon lui, il incombe aux victimes de sortir de l’ombre et de rapporter les cas aux autorités.

L’avocat avance aussi que plusieurs facilités ont été mises à la disposition du public. De plus, dépendant des cas, la cour peut donner une ordonnance de protection d’urgence à la victime.  En outre, un « provisional occupational order » est accordé à la victime, déterminant les personnes interdites d’approcher son voisinage. A noter que cet ordre n’affecte pas l’appartenance de la propriété, mais détermine la durée, dont l’accusé peut vivre dans la maison.

Continue Reading

Actualités

[Vidéo] Violence domestique : Qu’en pensent nos citoyens ?

Redacteur

Published

on

Violence domestique : Qu'en pensent nos citoyens ?

[Vidéo] Violence domestique : Qu’en pensent nos citoyens ?

Battue, étranglée, maltraitée… depuis ces dernières années le nombre de cas de violence domestique est en hausse. À ce jour, plus de 2 077 plaintes ont été enregistrées en 2016 contre 1 626 l’année précédente et la plupart des victimes sont des femmes. Malgré le renforcement des lois, le nombre de cas reste en hausse. Quelles en sont le raisons, Inside News a donné la parole à la population.

Continue Reading

Trending