Actu de l'ile Maurice
Faits Divers

16 kg « manquants » des 135 kg d’héroïne : « un exercice de conciliation pour tirer au clair cette affaire »

16 kg « manquants » des 135 kg d’héroïne : « un exercice de conciliation pour tirer au clair cette affaire »
16 kg « manquants » des 135 kg d’héroïne : « un exercice de conciliation pour tirer au clair cette affaire »

16 kg « manquants » des 135 kg d’héroïne : « un exercice de conciliation pour tirer au clair cette affaire »

Avec les 16 kilos « manquants » des 135 kilos d’héroïne saisis, au port le 9 mars 2017, le quartier-général (QG) de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) se retrouve dans une situation embarrassante. Un haut gradé nous explique qu’il ne trouve aucune explication à cela. Du moins pour le moment…

« Il y a un exercice de conciliation entre le Forensic Science Laboratory (FSL) et l’ADSU pour tirer au clair cette affaire, » s’exclame le haut gradé.

Après la saisie de l’héroïne d’une valeur marchande de Rs 2 milliards en provenance d’Afrique du Sud, l’ADSU et la Customs Anti-Narcotics Section de la MRA avait annoncé que les 135 kilos de drogue étaient dissimulés dans des compresseurs à bord du MSC Ivana. Or le rapport du FSL révèle 119 kilos.

Comment expliquer les 16 kilos manquants un an et demi après ? La thèse des « wrappings » pourrait justifier cette différence de poids, nous confie une autre source.

Rappelons que Navind Kistnah, le courtier en douane, avait pris l’avion pour l’Afrique du Sud à la veille de cette grosse saisie.