Actu de l'ile Maurice
Misc

Drogue : À quand le prochain rapport du National Drug Observatory?

Drogue : À quand le prochain rapport du National Drug Observatory?
Alan Ganoo veut connaître la date de la publication du prochain rapport

Drogue: À quand le prochain rapport du National Drug Observatory?

En attendant le rapport de la Commission d’enquête sur la drogue, le  député de l’opposition, Alan Ganoo s’intéresse lui au prochain rapport du National Drug Observatory. Il a adressé une question en ce sens au ministre de la Santé et Qualité de la Vie, Anwar Husnoo.

Le trend! Les jeunes sont frappés de plein fouet par une forte consommation de la drogue synthétique ou chimique. Les parents souffrent. L’ADSU et les officiers de la Mauritius Revenue Authority multiplient les arrestations. Le rapport de la Commission d’enquête est attendu prochainement. Le fléau de la drogue frappe non seulement Maurice, mais aussi les autres îles de l’océan Indien. D’ailleurs, un récent rapport commandé par l’Agence de Santé Océan indien à l’Observatoire français de Drogues et des Toxicomanis sur l’offre , l’usage et l’impact des consommations de chimique à Mayotte a été accablant.

À Maurice, le dernier rapport du National Drug Observatory avait été publié le 9 août 2016. Le député de l’Opposition Alan Ganoo veut donc connaître la date de la publication du prochain rapport afin de permettre à la population de connaître l’ampleur de ce fléau sur le sol mauricien. En 2016, le cannabis et l’héroïne étaient les deux drogues les plus consommées à Maurice. Sur les 2841 cas analysés par la Forensic Laboratory en 2015, 68% représentaient le cannabis alors héroïne était à 21%.

Ce même rapport avait indiqué que  that the use of NPS is gaining ground and needs to be addressed urgently as it affects young citizens as well, reveals the first Report of the National Drug Observatory. For the first six months of 2016, 109 cases of NPS were analysed by the FSL.”

Le National Drug Observatory avait été mis sur pied en novembre 2015 et comprend des officiers du ministère de la Santé et Qualité de la vie, des représentants des ONG et d’autres stakeholders. Sa mission première est de collectionner des données basées sur des preuves disponibles pour nous offrir un bilan réel sur le fléau de la drogue. Il doit aussi identifier les nouvelles tendances plus tôt possibles.