Actu de l'ile Maurice
Actualités

Paiement de 80% d’avance aux planteurs de canne : une mesure longuement attendue

Paiement de 80% d’avance aux planteurs de canne : une mesure longuement attendue
Une avance de 80% des revenus sur la vente de sucre serait accordée aux petits planteurs de canne. Ces derniers toucheront leur premier paiement, ce vendredi 6 juin.

Paiement de 80% d’avance aux planteurs de cannes : une mesure longuement attendue

Une avance de 80% des revenus sur la vente de sucre serait accordée aux petits planteurs de cannes. Ces derniers toucheront leur premier paiement, ce vendredi 6 juin. C’est ce qu’a annoncé le Premier ministre Pravind Jugnauth dimanche dernier. Le PM participait à la consécration de la statue Shri Venkateswara à 16e Mille à Forest-Side.

Kreepalloo Sunghoon, secrétaire de la Small Planters’ Association (SPA) rappelle que chaque année, après la coupe, le revenu de sucre était payé progressivement, soit pendant une année. Il explique que ce n’est qu’après la vente de sucre que le Mauritius Sugar Syndicate (MSS) peut payer une avance de 80% pour que les planteurs puissent rémunérer les travailleurs œuvrant dans champs de cannes, soit les chauffeurs entre autres.

Il explique que pour 2018, « les représentants du MSS ne savaient pas quel prix statuer pour le sucre », fait-il ressortir. Il ajoute que c’est ainsi que le gouvernement est intervenu et a déboursé Rs 470 millions pour rémunérer les planteurs. « Pou ki la kup pa arete », fait-il savoir.

Pour le secrétaire de la Small Planters’ Association, c’était une mesure qu’il fallait prendre. Kreepalloo Sunghoon affirme que la situation serait compliquée si les planteurs de cannes n’ont pas de revenu pour payer les travailleurs. « Nous avons demandé au gouvernement d’intervenir et c’est une bonne chose », indique-t-il.

Salil Roy, président de la Planters’ Reform Association se dit pour sa part « satisfait » que leur demande a vite été agrée. « Ti dir bizin pran enn timely measure », lance-t-il. Il répond positivement au fait que le gouvernement paiera les 80% d’avance aux petits planteurs qui possèdent des champs de cannes de moins de 100 arpents.

Il soutient cependant que le prix affiché par le Syndicat des sucres est de Rs 9 700 la tonne. « Ainsi, avec 80%, le chiffre serait de Rs 7 760 », affirme-t-il. Ce dernier dit souhaiter atteindre les Rs 17 000. « Cela aiderait les petits planteurs », lance-t-il.

Le président de la Planters’ Reform Association estime que 80% n’est pas vraiment « economically sustainable ». Il se dit confiant qu’une fois le comité interministériel aura siégé, sa demande serait acceptée. Pour rappel, le comité, qui est présidé par le Premier ministre, se penche sur les défis auxquels font face le secteur sucre.

« Il ne faut pas oublier que beaucoup de planteurs ont abandonné le terrain », rappel Salil Roy.

Par ailleurs, Kreepalloo Sunghoon nous livre ses impressions sur le Budget 2018/2019. Il affirme qu’il n’y a pas vraiment eu de « bonnes mesures » Par contre, il accueille favorablement l’imposition de la taxe de 15% à 80% sur l’importation de sucre. Il salue également le fait que les planteurs ne paieront plus de taxe sur les services qu’ils utilisent, tels que pour la préparation de la terre entre autres.

Cependant, il estime que le gros problème reste le rapport du Joint Technical Committee (JTC). « Nous avons demandé à ce que le rapport soit revu. » Il explique que le Premier ministre avait demandé à que les parties prenantes soumettent des propositions pour le secteur cannier.

« Nous soumettrons les propositions le 10 juillet prochain », indique Kreepalloo Sunghoon.