Actu de l'ile Maurice
Actualités

Routes interdites aux moniteurs d'auto-écoles: « C’était une décision irréfléchie »

Routes interdites aux moniteurs d'auto-écoles: « C’était une décision irréfléchie »
Auto Ecole

Routes interdites aux moniteurs d’auto-écoles: « C’était une décision irréfléchie »

Un groupe de moniteurs d’auto-écoles qualifie la décision du ministère des Infrastructures publiques d’interdire aux moniteurs d’auto-écoles – l’accès à certaines routes de Curepipe et de Port-Louis durant les heures d’apprentissage – d’irréfléchie. C’est pour cette raison que ce groupe a logé une motion en Cour suprême. Le chef juge Kheshoe Parsad Matadeen a agréé à cette requête hier, lundi 2 juillet. Ils pourront enfin contester la décision du ministère de tutelle.
L’un d’eux, Jean Bernard Bellejambe déplore aussi que le ministère de tutelle n’a pas consulté les acteurs concernés avant de prendre une telle décision. C’était irréfléchie « Bann test otorize me pa bann kour. Kan zot pe viz bann learner zot pe vize nou. Parski se nou ki forme zot. B sa pe porte nu prejudice enorméma. Par lordre denn judicial review nu pe kontesté sa
Les moniteurs d’auto-écoles sont représentés par Me Ajay Dabee.
Soulignons que les routes suivantes de la capitale sont interdites aux moniteurs entre 6 et 10 heures ainsi qu’entre 15 et 17 heures : Mgr Leen, Labourdonnais, Pope-Henessy, Bell-Village, Jemmapes, La Chaussée, Deschartes, Volcy-Pougnet, d’Entrecasteaux et la Rue Royale.
Tandis qu’à Curepipe, les rues Eucalyptus, Royale, Winston- Churchill , Jardin Botanique sont interdites entre 8 et 10 heures et de 13 à 17 heures.