Actu de l'ile Maurice
Actualités

Séminaire d’une demi-journée organisé par Omnicane

Séminaire d’une demi-journée organisé par Omnicane
Séminaire d’une demi-journée organisé par Omnicane

Séminaire d’une demi-journée organisé par Omnicane

« Revenus provenant de la production de canne à sucre à Maurice ». C’est le thème d’une session de formation organisée par Omnicane, le mercredi 20 juin 2018, au Mauritius Cane Industry Authority à Réduit. Cette collaboration avec la Mauritius Cane Industry Authority (MCIA) a permis à mieux conscientiser les petits planteurs, qui ont un contrat de gestion de la canne avec le Planters Advisory Department d’Omnicane, sur les activités clés de l’industrie cannière, ainsi que les différentes sources de revenues à partir de la canne à sucre et ses sous-produits. À savoir qu’une trentaine de participants étaient présents lors de cet atelier.

Jean Luc Caboche, Operations Executive d’Omnicane, a fait une présentation sur l’évolution de la compagnie durant les années écoulées. Il a expliqué « qu’afin de garantir la pérennisation de la compagnie dans cette industrie, nous avons décidé de revoir notre stratégie en 2006. La première étape était la mise en place de deux centrales thermiques de 45 Mégawatts chacun, produisant de l’énergie propre à partir de la bagasse. La deuxième étape a été l’installation d’une raffinerie permettant de produire du sucre raffiné. En 2014, Omnicane s’est tourné vers la production de bioéthanol, qui est exporté vers d’autres pays. » Il a également parlé d’un projet à venir : celui de déshydrater l’éthanol pour le mélanger à l’essence. Selon lui, ce projet phare permettra à l’île Maurice de réduire sa dépendance sur les produits pétroliers.

Le Chief Executive Officer de la MCIA, Jugdis Bundhoo, est quant à lui revenu sur l’importance de l’industrie cannière à Maurice. « Il est nécessaire que toutes les parties prenantes de ce secteur travaillent ensemble afin de faire face aux défis qui nous attendent. Pour assurer la croissance de l’industrie, il faut atteindre d’autres marchés restreints tels que la Chine et l’Inde. La culture de la canne est un aspect important de notre environnement, aide à préserver notre écologie et contribue à un beau paysage, » a-t-il déclaré. Bundhoo a précisé que la bagasse, un produit dérivé de la canne, représente une production de 15% de l’électricité pour le pays. Vers la fin de son discours, il a tenu à rassurer les planteurs de l’appui continu de la MCIA.

Les participants ont pu assister à une session d’explication de Krity Neermul, Senior Sugar Technologist à la MCIA. Il s’est attardé sur les procédures de l’analyse de la canne, en vue de déterminer la qualité fournie par les planteurs. Les données recueillies aident à déterminer le taux de sucre dans leurs cannes et à rémunérer les planteurs équitablement. Celui-ci a donné plusieurs informations importantes concernant les sources de revenues à partir de la canne.

Pour information, lePlanters Advisory Department d’Omnicane se charge de fournir un service de gestion complète de la canne provenant des champs de petits planteurs. Ces services incluent la préparation des sols, l’entretien des champs, la coupe, la récolte et l’acheminement de la canne jusqu’aux usines. De 25 planteurs en 2016, Omnicane gère aujourd’hui les champs de 80 planteurs (soit 148 ha ou 9 000 tonnes).