Actu de l'ile Maurice
Actualités

«Work From Home Scheme»: des syndicalistes s’interrogent

«Work From Home Scheme»: des syndicalistes s’interrogent
Reaz-Chuttoo-et-Deepak-Benedyn

«Work From Home Scheme»: des syndicalistes s’interrogent

Le « Work at Home Scheme », annoncé lors du dernier budget, a pour objectif de générer quelque 3 500 emplois et encourager les femmes à se joindre au marché du travail. A ce jour, elles sont un peu plus de 20 000 à être au chômage. Plusieurs organisations féminines ont affiché leur satisfaction suite à l’introduction de ce concept. Cependant certains syndicalistes affichent des craintes.

D’emblée, le porte-parole de la Confédération des Travailleurs du Secteur Privé (CTSP), Reeaz Chuttoo, affirme qu’il n’y a pas eu des consultations avec les acteurs concernés avant de venir avec ce concept. Le syndicaliste se demande dans quelles conditions ‘l’employé’ va travailler. « Eski li pou pei so kuran. Li pou bizin servi so bann prop ekipman. Kuma li pou gayn so bann konzé. ?» Reeaz Chuttoo veut aussi savoir ce qui va se passer pour les fonds de pension. « Eski sekirite sosyal pou kouver li?»

Même son de cloche du côté de la Federation of Parastatal Bodies and Other Unions. Deepak Benydin parle aussi de danger. Il cite l’exemple de l’Angleterre, où certains patrons exploitent leurs employés. « Zot travay 7 lor 7.»Le syndicaliste estime qu’il faut un encadrement pour ceux et celles qui seront engagés dans ce concept.