Actu de l'ile Maurice
Actualités

[Vidéo] Vishnu Lutchmeenaraidoo préconise l’agriculture raisonnée et la médecine traditionnelle à Maurice

[Vidéo]_ Vishnu_ Lutchmeenaraidoo_ préconise_ l’agriculture_ raisonnée_ et_ la_ médecine_ traditionnelle_ à_ Maurice
Le ministre des Affaires étrangères, Vishnu Lutchmeenaraidoo, a participé aux débats sur le Use of Pesticides Bill à l’Assemblée nationale le mardi 3 juillet 2018. Il a fait un plaidoyer en faveur d’une agriculture raisonnée et de la pratique de la médecine traditionnelle dans l’optique de préserver la santé de la population.

[Vidéo] Vishnu Lutchmeenaraidoo préconise l’agriculture raisonnée et la médecine traditionnelle à Maurice

Le ministre des Affaires étrangères, Vishnu Lutchmeenaraidoo, a participé aux débats sur le Use of Pesticides Bill à l’Assemblée nationale le mardi 3 juillet 2018. Il a fait un plaidoyer en faveur d’une agriculture raisonnée et de la pratique de la médecine traditionnelle dans l’optique de préserver la santé de la population.

Il s’agit de deux filières que le ministère des Affaires étrangères est en train de promouvoir dans le cadre de sa nouvelle diplomatie économique.

Le ministre des Affaires étrangères a évoqué les dangers d’une utilisation abusive des pesticides, de fongicides et de fertilisants chimiques dans l’agriculture. La santé de la population est menacée par ces pratiques.

« Ce projet de loi vient prouver que ce problème a atteint une masse critique. C’est un problème qui a été ignoré pendant longtemps. Mais la population elle-même n’était pas assez mûre pour comprendre que nous sommes en train de jouer avec le feu, » fait ressortir le ministre. D’où l’urgence d’agir, dit-il.

Le ministre cite une observation de la Private Medical Practionners’ Association qui fait état que la hausse du nombre de cancer à Maurice était, entre autres, liée à une utilisation non règlementée de pesticides.

Maurice consomme 360 kilos de fertilisant par tête d’habitant par an. Soit une utilisation démesurée qu’il faut à tout prix maitriser pour protéger la santé de la population et la qualité de l’environnement.

Face à ces dangers, il faut encourager une agriculture raisonnée, soit une culture avec le moins d’intrants chimiques possibles et l’agriculture bio, préconise Vishnu Lutchmeenaraidoo. Le ministre a évoqué les nombreuses initiatives du gouvernement pour développer l’agriculture raisonnée à Maurice et à Rodrigues avec notamment des échanges avec la Réunion.

Il a plaidé en faveur d’une conscientisation auprès des petits planteurs, en particulier, pour qu’ils puissent adopter des pratiques culturales plus saines dans leurs champs.

Dans le même souffle, le gouvernement est en train d’encourager les pratiques de la médecine traditionnelle, souligne le ministre. Celui-ci évoque les récentes initiatives prises par le ministère des Affaires étrangères pour développer un modèle de traitements alternatifs à Maurice.

Maurice et l’Inde sont engagés dans une collaboration en vue de mettre la mise en place du système de médecine alternative AYUSH (Ayurveda, Yoga and Naturopathy, Unani and Homoeopathy). AYUSH est un système de traitement holistique conçu et développé en Inde. Ses pratiques ont fait ses preuves auprès les Indiens et gagnent du terrain à travers le monde. Maurice veut adopter ce modèle dans le cadre de sa politique de médecine traditionnelle et en vue d’élargir la variété de soins disponibles aux Mauriciens et aux étrangers. Cette initiative, selon le ministre, va aussi dans le droit fil du positionnement de Maurice comme un centre international de santé et de bien-être (wellness).

Maurice veut ouvrir les soins médicaux pour couvrir la médecine traditionnelle de l’Inde, de la Chine et de l’Iran, notamment.

Des discussions sont aussi engagées avec les autorités chinoises pour développer la médecine traditionnelle de Chine à Maurice.