Actu de l'ile Maurice
Politique

[1ère partie] Revue politique : la situation floue, confuse malsaine…au MMM

[1ère partie] Revue politique : la situation floue, confuse malsaine…au MMM

Les jours, les semaines, les mois passent et se ressemblent au Mouvement Militant Mauricien (MMM). Cette semaine encore, l’actualité politique a été dominée par la situation qui prévaut au MMM.

En marge de la ratification de la liste des Office Bearers’ du Bureau Politique BP) du MMM lors d’une réunion du Comité Central (CC), au Hennessy Park Hotel, Ebène, ce samedi 7 juillet, il nous revient que les députés Rajesh Bhagwan et Reza Uteem ont jeté tous leurs poids dans la balance pour décanter la situation floue, confuse, malsaine…qui prévalait au sein du MMM depuis l’élection du BP le 30 juin dernier.

Piqué au vif par la résultante de l’élection des 31 membres du BP, vu que certains de l’équipe de renouveau («top team») de Paul Bérenger, à l’instar de Deven Nagalingum, Arianne Navarre-Marie, Robert Hungley ont été élus loin derrière, Reza Uteem a tranché dans le vif en adoptant une position ferme pour que le poste de secrétaire général ne revient pas à Ajay Gunness au sein du nouveau BP.

Aux yeux de principaux dirigeants du MMM, il était implicite qu’Ajay Gunness, tenant bien en main les leviers du parti, aurait utilisé de ses pouvoirs et de sa position en tant que secrétaire général sortant pour frapper sur plusieurs champs : (i) barrer la route à Madun Dulloo qui était pressenti pour être un des leaders adjoints et par extension premierministrable ;(ii) reléguer au second plan la «top team» du leader du MMM et ; (iii) manoeuvrer pour faire élire ses hommes sûrs au BP.

Effectivement, les Office Bearers’ du Bureau Politique du MMM nouvellement constitué ont été désignés, lors d’une réunion au bureau de l’Avenue Ambrose, Rose-Hill, ce mercredi 4 juillet, cela en attendant la ratification au CC, ce samedi. Sheila Bunwaree a été cooptée en tant que présidente du Policy Council.

Hormis, Paul Bérenger, le leader du MMM, les leaders adjoints désignés sont : Ajay Gunness, Arianne Navarre-Marie, Deven Nagalingum et Adil Ameer Meea. Reza Uteem est, lui, nommé à la présidence en remplacement de Rajesh Bhagwan. Franco Quirin assurera la vice-présidence.

Investi aux fonctions de secrétaire général, Rajesh Bhagwan est épaulé par quatre adjoints à l’organisation, en l’occurrence, Robert Hungley, Tony Apollon, Kemraz Ortoo et Hurmila Routho. Cette dernière a eu pour mission de s’occuper des médias sociaux et de la MMM Tv. Veda Baloomoody qui s’est vu confier le poste de trésorier a pour assistant Dave Kissoondoyal.

Il est souligné que d’autres membres y seront cooptés à une date ultérieure. En vertu des statuts du MMM, le leader du MMM a le pouvoir discrétionnaire de coopter jusqu’à huit membres au BP.

En revanche, on laisse entendre que «l’amertume découlant de l’élection de samedi est loin d’être dissipéeLa crise ayant été désamorcée, certes, mais, il reste à savoir pour combien de temps. «Les dernières heures ont été intenses», a concédé Paul Bérenger, à l’issue de la réunion du BP, mercredi dernier. «Nous avons vécu des moments difficiles», a-t-il confié.

Pour de nombreux observateurs, il est un fait que la participation de Madun Dulloo à l’élection de renouvellent du CC,puis au scrutin du BP, selon le vœu du leader Paul Bérenger – a fini par diviser le MMM. Cela d’autant plus qu’il est un secret de polichinelle que le leader du MMM caresse l’idée d’une nouvelle «winning formula» avec Madun Dulloo comme Premier ministre.

Dans ce contexte, il est explicite que l’élection de Madun Dulloo en bonne position au CC et Reza Uteem et Adil Ameer Meea, élus en pole position au scrutin du 24 juin a ravivé le feu qui couvait les cendres, résultant à « quatre ou cinq initiatives, qualifiées de trop souvent malsaines », dont une menée par le clan Ajay Gunness qui voyait l’herbe coupée sous ses pieds.

A suivre…