Actu de l'ile Maurice
Politique

MMM – Paul Bérenger : «Inquiet par les débats autour du Budget»

MMM – Paul Bérenger : «Inquiet par les débats autour du Budget»
Abortant le volet politique lors de sa conférence de presse,  Paul Bérenger a exprimé son inquiétude : «Je suis très inquiét par la présentation et les débats autour du Budget. Ce Budget a été un tournant pour le pire.»

MMM – Paul Bérenger : «Inquiet par les débats autour du Budget»

Abortant le volet politique lors de sa conférence de presse, Paul Bérenger a exprimé son inquiétude : «Je suis très inquiet par la présentation et les débats autour du Budget. Ce Budget a été un tournant pour le pire.» Arguant que c’est mauvais pour la démocratie, le leader du MMM a parlé de «recul par rapport à la transparence et l’accountability.»

Fustigeant l’ancien gouvernement qu’il a accusé de faire des abus sur l’utilisation des Special Funds, Paul Bérenger a allégué que le gouvernement en ferait pire. A cet effet, il a déploré l’injection de Rs 2 milliards à l’Environment Fund, ainsi qu’à d’autres fonds.

«La plus grave et la plus dangereuse, c’est l’utilisation des Special Purpose Vehicles et les State Owned Companies à travers ce budget. C’est dangereux, cela d’autant plus avec la disparition des Tendering Procedures», a déploré le leader du MMM.

Il s’est montré très critique à l’égard de la Speaker. «Elle est plus minable que jamais. Un Speaker devrait inspirer le respect. Or, celle que nous avons est la plus pire que jamais. Le comble est qu’au bout de trois ans, la Speaker ignore les  Standing Orders (…) Elle ne sait pas faire la différence entre un Point of Order et un Point of Explanation»

Poursuivant sur sa lancée, Paul Bérenger a lancé un défi à l’ancien ministre Showkutally Soodhun de le poursuivre en cour de justice sur l’affaire de Rs 48 millions par rapport à la vente de terres de l’Etat. «C’est choquant !», s’est-il exclamé.

Par ailleurs, le leader du MMM a déploré la manière que le Prince Saoudien a été traité lors de sa visite à Maurice. «Il aurait dû être traité avec le plus grand respect (…) On a rabaissé notre pays»

Paul Bérenger a qualifié de «scandale» que des femmes, dont les ministres femmes, n’étaient pas invitées au banquet en l’honneur du Prince Saoudien. «Soodhun rod fer croire ki san li naryen na pas pou capav fer», s’est insurgé Paul Bérenger.