Actu de l'ile Maurice
Actualités

Diplomatie : l’ambassadeur français accentue sur le partenariat/coopération de la France avec Rodrigues

  Diplomatie : l’ambassadeur français accentue sur le partenariat/coopération de la France avec Rodrigues
Le nouvel Ambassadeur de France à Maurice, Emmanuel Cohet qui était en visite officielle à Rodrigues du 3 au 4 juillet dernier, a accentué sur le partenariat et la coopération du gouvernement français avec Rodrigues, souligne un communiqué émanant du du bureau du Chef Commissaire, ce 10 juillet.

Diplomatie : l’ambassadeur français accentue sur le partenariat/coopération de la France avec Rodrigues

Le nouvel Ambassadeur de France à Maurice, Emmanuel Cohet qui était en visite officielle à Rodrigues du 3 au 4 juillet dernier, a accentué sur le partenariat et la coopération du gouvernement français avec Rodrigues, souligne un communiqué émanant du du bureau du Chef Commissaire, ce 10 juillet. Cette visite s’inscrivait dans le cadre de la mission d’une délégation de l’Union Européenne (UE) dans l’île.

Un programme très chargé était réservé à Emmanuel Cohet. Lors de sa visite, l’ambassadeur français, a effectué une visite sur le site des travaux de route à Camp Pintade et au service vétérinaire à la Commission de l’Agriculture, à Citronelle.

Il a également eu un tête-tête avec le Chef Commissaire, Serge Clair, en présence du consul honoraire de France, Marie Claude Tolbise, ainsi qu’une rencontre avec le Conseil Exécutif de l’Assemblée Régionale de Rodrigues (ARR) à la Résidence.

Effectivement, plusieurs dossiers : Environnement, Formation professionnelle, Santé, Education, Agriculture, féminisation de l’entrepreneuriat et dessalement de l’eau de mer, étaient à l’ordre du jour de la réunion.

« On beaucoup parlé de projets que Rodrigues peut mettre avant, en tenant compte de l’environnement, l’aménagement du territoire et les PME, et, surtout, ce dont le gouvernement  français, à travers la COI et l’AFD, peut nous proposer pour nous aider nous à Rodrigues, à  l’ARR, pour réaliser nos projets dans cette direction pour faire de Rodrigues une île écologique et durable », affirme Serge Clair, lors d’une conférence de presse en présence des Commissaires et Hugues Reydet et l’Ambassadeur de France.

«Impressionné par l’ensemble des mesures»

« Je suis vraiment impressionné par l’ensemble des mesures mises en place ici à Rodrigues pour aller vers le développement durable. Des mesures telles que le développement des énergies renouvelables, le bannissement des sacs plastiques, l’âge des véhicules… C’est quelque chose de très positif»,  souligne Emmanuel Cohet. «La France est un partenaire de Maurice et, donc, de Rodrigues pour lutter contre le changement climatique, favoriser par la coopération et le partenariat du développement durable et aller avec l’ensemble des acteurs vers la recherche de solutions innovantes pour contribuer au développement durable », ajoute-t-il.

Compte tenu du fait que les travaux d’extension de la piste de l’aéroport de Plaine Corail débutera vers mi-2019, il est mentionné que la France est déjà engagée sur ce projet depuis sa conception. « La participation de la France, à travers de  l’Agence Francaise de Développement (AFD), est à peu près de 70%, tout en sachant que l’AFD a commencé un certain nombre de travail avec l’ARR, en termes d’études de faisabilité et d’autres procédures», déclare Emmanuel Cohet avant d’ajouter : «C’est un projet très important et un financement de l’UE est envisagé .»

Il est soutenu que L’AFD travaille d’arrache-pied sur le projet, mais les décisions finales seront entérinées par les autorités locales et nationales. Mention est faite pour une étude sociale et économique qui sera réalisée sur le projet de l’aéroport.

Secteurs de l’innovation

« Nous sommes engagés, via l’AFD, bien sûre. Mai, il y a une convergence pour essayer d’aller de l’avant. C’est important de bien travailler ensemble sur ce projet », précise Emmanuel Cohet.

Il est soutenu que la France veut, également, approfondir son partenariat avec Maurice et Rodrigues. Les secteurs de l’’innovation et le numérique auront une attention particulière. A titre d’exemple, il faut dire que Rodrigues bénéficie, déjà, de l’appui de la Réunion pour la mise au point d’une technopole.

Des initiatives seront prises pour favoriser l’émergence de start-up pour les entrepreneurs. La santé, la connexion à la fibre optique et la formation universitaire ont aussi retenu l’attention. Par ailleurs, l’Académie de la Réunion et l’AFD entreprendront une étude en matière de besoins en formation professionnelle à Rodrigues. Ce qui débouchera vers des opportunités de coopération en termes de formation et de qualification entre les deux îles.