Actu de l'ile Maurice
People

Petits entrepreneurs: Les bijoux en papier de Sheela Rughoodass

Petits entrepreneurs: Les bijoux en papier de Sheela Rughoodass
Sheela Rughoodass est fière d'etre devenue entrepreneure.

Petits entrepreneurs: Les bijoux en papier de Sheela Rughoodass

La foire des coopératives s’est tenue le week-end dernier. Une occasion pour les petits entrepreneurs de promouvoir leurs produits “made in Mauritius”. Paniers, sacs, de vêtements, “tente bazaar”, de plantes etc, fabriqués localement ont été exposés sur le parking de Réduit.

Des Mauriciens et même des Rodriguais étaient sur place. Inside.news a fait la tournée. Cette semaine, nous vous présentons les bijoux de Sheela Rughoodass. La vie commence à 60 ans, chantait Tino Rossi. On peut dire que cela est vrai pour Sheela Rughoodass, la retraitée. Notre bijoutière made in Mauritius est très habile de ses petits doigts. Mariée et mère de 3 grands enfants, cette habitante de Bambous n’aime pas rester les bras croisés. Quelque temps de cela, elle décide de s’inscrire au Women Center de Bambous où un monde de possibilités s’est ouvert à elle. Couture, peinture, cuisine, jardinage… Un embarras du choix! Mais Sheela a eu un coup de cœur pour la confection de bijoux et produits artisanaux. Ce qui devrait être un passe-temps va finalement devenir un “business”.

Entrepreneure par passion

Tout ce qu’elle entreprit, elle le fait avec passion. Aujourd’hui, Sheela Rughoodass est fière. Elle est devenue entrepreneure, et, elle ne compte pas s’arrêter, car les idées, jalousement gardées, sont là. Son emploi du temps ne lui donne plus du temps libres. Entre la collection des matières premières et la confection des bijoux, elle se rend deux fois par semaine à la foire de Quatre-Bornes et à la foire de Mahébourg pour y vendre ses bijoux. De petites merveilles réalisées à la main à l’aide des papiers provenant des magazines et parfois du tissu aussi. Elle consacre des heures chaque semaine pour leur donner un style unique et attrayant. « Mo kontan mo travay. Sa fer plis ki 10 ans mo dan sa metie la. Au debut li ti enn passe-temps mais tellement mo kontan fer li ki monn ressi gayn travay ar sa. Mo travay dan Local Hands et parfois dan bann lotel si kan gayn clients touristik », déclare Sheela qui affirme être satisfait de ses revenus.

Toutefois, comme dans tous secteurs, il y a des hauts et des bas. Mais elle reste positive, car ses produits suscitent tout de même de l’intérêt que ce soit chez les touristes et les Mauriciens. «Client pas regulier…Pas touletan gayn meme kantite kass. Parfois gayn bokou clients mais parfois non. Li depan. Mai selman dimounn interese ar produit lokal.»

Par ailleurs, Sheela dit n’avoir jamais songé à exporter ses produits, car elle ne connaît pas les procédures à entamer dans ce sens. Elle dit être pour un espace dédié à la vente des produits locaux afin de promouvoir le commerce et les petits entrepreneurs mauriciens.