Actu de l'ile Maurice
Actualités

Développement – Fast Track Committee: 38 projets au coût de Rs 65 milliards approuvés

Développement –Fast Track Committee : 38 projets au coût de Rs 65 milliards approuvés

Le Fast Track Committee qui s’est réuni, hier jeudi 12 juillet, sous la présidence du Premier ministre Pravind Jugnauth a examiné plusieurs projets de développement. Parmi figurent le parc d’affaires de Jin Fei, dont l’Eden Garden, la Smart City de Beau-Plan, les travaux de route (la Bypass de Cap-Malheureux…), les travaux de drains, entre autres. Selon nos recoupements, 38 projets nécessitant des investissements de l’ordre de  Rs 65 milliards ont obtenu le feu vert du comité technique.

Il nous revient que plusieurs ministres (Ivan Collendavelloo, Nando Bodha, Fazila Jeewa-Daureeawoo, Prem Koonjoo, et Mahen Seeruttun) et hauts fonctionnaires (Secrétaire du Cabinet, Senior Chief Executives, secrétaires permanents, ainsi ont assisté à cette importante réunion.

A la lumière de cette réunion, il est établi que huit projets ont obtenu leurs permis de l’Environmental Impact Assessment (EIA) ou leurs Preliminary Environmental Reports (PER). Parmi, on relève Constance La Gaieté Co Ltd, United Properties Ltd,  Balloon in the Sky (Mauritius) Ltd, Vetilang Ltd, Aksh Technologies (Mauritius) Ltd, entre autres. A ce chapitre, il est mentionné que la Smart City de Beau Plan, à Pamplemousses, a eu le feu vert du comité Traffic Impact Assessment.

S’agissant des travaux de routes, l’accent est mis  sur la construction de nouvelles voies, dont la Cap-Malheureux bypass, lesquelles s’inscrivent dans une perspective de décongestion routière. Pour ce qui est des drains, il est souligné que le gouvernement poursuit sa politique d’alléger la situation dans des zones régions à risques d’inondations en période pluviale ou cyclonique. Ces deux segments (routes et drains) coûteraient Rs 485 millions.

Le Fast Track Committee s’est aussi attardé sur le parc d’affaires de Jin Fei, à Riche Terre. Il est soutenu que ce projet qui comprend, également, la mise en place d’un Eden Garden doit répondre à plusieurs critères de cette instance gouvernementale.