Actu de l'ile Maurice
Turf

Propos diffamatoires sur Facebook : L’affaire Soon Gujadhur v. Richard Oliver ajournée

Brandon Louis et Richard Oliver réprimandés, Paladin à la retraite'

Propos diffamatoires sur Facebook : L’affaire Soon Gujadhur v. Richard Oliver ajournée

L’enquête sur les allégations de Ramapatee à l’effet que le jockey Richard Oliver ait tenu des propos diffamatoires à son égard sur Facebook a eu lieu ce vendredi matin. Il faut préciser que c’était un ‘fresh inquiry‘ avec un nouveau board conduit par John Zucal. Stephane de Chalain, qui présidait l’ancien board, a dû céder sa place, car il était assigné comme témoin pour le jockey britannique. Après avoir écouté les deux parties et prenant en considération le manque de preuves, l’enquête a été ajournée à la semaine prochaine.

Ramapatee Gujadhur, qui était accompagné de son fils Gopal Gujadhur, a pris la parole en premier. Il a affirmé que sur un poste (Facebook) de Santosh Ramdin (consultant) sur le blog hippique Fans Of Turf Plus et Defi Plus, le jockey Oliver aurait commenté ‘di…’. Ce poste était relatif à la décision de Soon Gujadhur de contester la position des Racing Stewards de réprimander le jockey Oliver pour sa monte sur Duke The Duke. Toujours selon l’entraîneur, un administrateur du blog a pu supprimer le poste après les commentaires négatifs des fans de la casaque bleu électrique. À une question de John Zucal, s’il avait vu le commentaire en question, Soon Gujadhur devait répondre « I didn’t see the comment but several people told me about ».

De son côté, Richard Oliver s’est défendu bec et ongle, affirmant qu’il n’a jamais commenté une telle chose. Il a avancé que son compte Facebook aurait pu être ‘hacked‘ ou qu’il se peut que ce soit un ‘fake account‘. Pour soutenir son argument, il a montré des captures d’écrans d’un faux compte qui vendait des <<tuyau>> sous son nom. Il a argué qu’il avait fait part de cette situation au Chief Stipe Stephane de Chalain en mai dernier et que celui-ci l’avait conseillé de déposer une plainte à la police. Chose qu’il a fait au poste de police de Pointe aux Canonniers. Il a précisé que l’affaire a été référée à la Cyber Crime Unit afin que le faux compte Facebook soit supprimé.

Au cours de l’enquête, Richard Oliver a lâché « I never been disrespectful to Mr. Gujadhur nor to his son. »

Soon Gujadhur a, par la suite, pressé le cavalier britannique de questions. Il a demandé au jockey notamment s’il avait un compte Facebook sous le nom de ‘Richardo Olivier‘, s’il était/est membre du blog en question. À la fin de l’enquête, Ramaptee Gujadhur s’est adressé au jockey Oliver.  « We are not persecuting you ». Visiblement agacé et frustré, Oliver a balancé « It seems so ». Il se dit fatigué de devoir se présenter devant les commissaires à plusieurs reprises ces derniers temps. Ce à quoi, John Zucal lui a fait comprendre que même si cela peut être agaçant, il a le devoir d’être présent et de répondre aux questions.

Le temps d’accorder à Ramapatee Gujadhur et à Richard Oliver d’apporter des preuves plus concrètes, John Zucal a ajourné l’enquête pour la semaine prochaine.