Actu de l'ile Maurice
Politique

[1ère partie] Revue politique : Danielle Selvon en froid avec le MMM, walk-out de l’opposition…

[1ère partie] Revue politique : Danielle Selvon en froid avec le MMM, walk-out de l’opposition…
L’actualité politique cette semaine a été dominée par la députée du MMM, Danielle Selvon, qui était en froid avec son parti, suivi du Dr Vassen Pavaday qui a démissionné, ainsi que Jean-François Leckning qui a pris ses distances du parti Mauve…cela avec en relief, la ratification et confirmation des Office Bearers’ du MMM, lors d’une première réunion du Comité Central, au Hennessy Park Hotel, Ebène, le samedi 7 juillet.

Danielle Selvon s’est absentée à cette réunion du CC, ainsi qu’à celle du BP, le lundi 9 juillet. Par conséquent, un quotidien du 10 juillet titrait «Remous au MMM : Danielle Selvon soutient Dave Kissoondoyal et boude le bureau politique»

Il est à souligner que la députée mauve de la circonscription no 1 (GRNO-Port-Louis Ouest), est en froid avec la nouvelle direction du MMM. «Tout a commencé, la semaine dernière, lorsque Danielle Selvon est intervenue en faveur de Dave Kissoondoyal pour faire partie du bureau politique mauve. Elle ne s’est, toutefois, pas rendue au BP lundi alors que les dirigeants l’attendaient pour venir s’expliquer sur ses publications électroniques. C’est une publication sur sa page Facebook qui a provoqué un froncement des sourcils au MMM», écrit ce quotidien. Selon Danielle Selvon, « pour une personne qui est arrivée 2e aux élections du Comité central, ce n’est pas juste.»

«Je ne vais pas m’abaisser…»
«Je ne vais pas m’abaisser devant les seigneurs du bureau politique», a déclaré Danielle Selvon à un autre quotidien du 10 juillet. De ce fait, elle fulminait après avoir été sommée de s’expliquer devant le BP mauve du lundi 9 juillet soir.

Toujours selon la députée Selvon, nombre de militants seraient en colère contre le MMM. Il est souligné que certains se sont déjà décidés. Le Dr Vassen Pavaday, ancien haut fonctionnaire a démissionné du parti mauve, a indiqué ce quotidien. De même que Jean-François Leckning qui en a pris ses distances.

Il est soutenu que le malaise serait grandissant au sein du MMM et d’autres démissions ne seraient pas à écarter. Il est mentionné que de militants de quatre circonscriptions Nos 4, 9, 11, et 17 envisageraient de claquer la porte après que le MMM ait décidé d’évincer les représentants du comité régional de Curepipe-Midlands, vu qu’ils sont considérés comme proches de Steven Obeegadoo. Le MMM vient de créer une régionale parallèle dans la circonscription.

En revanche, lors d’une conférennce de presse, à l’issue de la ratification des Office Bearers’ du BP, Paul Bérenger a concédé : «Ce n’est pas un choix facile, mais c’est extra !» Soulignant que cette nouvelle équipe dirigeante découle des recommandations du BP avant d’être ratifiée par le CC.

«Palabres et faussetés»
«Nous ne nous attendions pas à venir au CC aussi vite aujourd’hui. Nous avons  convenu de le faire, car il y a eu beaucoup de palabres et de faussetés dans la presse, cette semaine. Nous avons convoqué cette réunion du CC pour balayer ces palabres», a insisté Paul Bérenger.

S’agissant du walk-out de l’opposition de l’Assemblée Nationale, mardi  10 juillet dernier, cette démarche est intervenue après que la Speaker, Maya Hanoomanjee ait expulsé le député Arvin Boolell, à la fin de la tranche d’horaire du Prime Minister’s Question Time (PMQT).

En conséquence de vifs échanges entre les députés de l’opposition et les membres du gouvernement, la Speaker a dû lever la séance pendant un peu plus d’une quinzaine de minutes. Après, il y a eu le walk out des députés de l’opposition.

A un moment donné, Arvin Boolell se prévalant alors d’un point  de procédure, a affirmé à l’adresse de la Speaker : « You, as Chairperson of the Parliamentary Gender Caucus, you are not assuming your responsibility. »

Maya Hanoomanjee lui a alors lancé : « You’re defying the authority of the Chair. Let me tell you that if you go by the Standing Orders, you will see that discretion of the Chair cannot be challenged. Can you please withdraw the words that you have just said ? »

«(…) I have to order you out!»

Arvin Boolell : «I’ve made a statement of fact…»
Maya Hanoomanjee : Please withdraw. You’re defying the authority of the Chair. I’m patient».
Arvin Boolell : «I’ve not said anything unparliamentary.»
Maya Hanoomanjee : «In that case, I have to order you out!»

Le député prend ses affaires mais refuse de partir et le député Aadil Ameer Meea lui fait signe. Paul Bérenger veut venir intervenir sur un point de procédure, mais la Speaker lui demande de s’asseoir et la séance est suspendue.

A la reprise de la séance à 13 h 14, Arvin Boolell, accompagné d’autres élus de l’opposition, quittent l’hémicycle. De même, après la pause déjeuner à 15heures, les membres de l’opposition ne sont pas revenus sur les bancs de l’Assemblée Nationale.

A suivre…