Actu de l'ile Maurice
Politique

Paul Bérenger : « Li urgen introdir ‘Drug Driving Test’ dans la lwa »

Paul Bérenger : « Li urgen introdir ‘Drug Driving Test’ dans la lwa »

Paul Bérenger était bien “amerdé” lors de la conférence de presse hebdomadaire du Mouvement Militant Mauricien (MMM) qui s’est tenue ce matin. Il n’a pas mâché ses mots en ce qu’il s’agit des cas qu’il a évoqués, et qu’il juge “inacceptable” et “critique”.  En effet, le leader des Mauves a abordé, lors de son intervention, la liste de pays à haut risque concernant la juridiction financière sur la liste noire de l’Inde, et Maurice cité dans le rapport de l’Eastern & Western Anti-Money Laundering Group et finalement la conduite sous l’Influence de la drogue.

« Maurice doubleman menace, du kote l’Inde et kote Afrique. Nu sekter offshore dan enn letat critik. Si nu ti ciltiv nu lamitie ar sa bann pays la, Maurice pas ti pou ariv dan enn letat aussi critik », C’est ce qu’a déploré le leader du MMM. Pour Paul Bérenger, la situation est choquante et doit être prise en considération au plus vite car ces rapports officiels ou pas, condamnent Maurice et le secteur offshore risque de se dégrader si rien n’est fait. Le leader des Mauves a été très critique envers le ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance, Sudhir Sesungkur car il juge qu’il ne sait pas gérer la situation.

Autre sujet qui interpelle Paul Bérenger est l’amendement de la Road Traffic Act au projet de loi visant à réduire le taux autorisé (23 mcg) d’alcool dans le sang à zero tolérance. Une mesure que le leader du MMM juge « ridicule et impraticable». Selon le député mauve, il faudrait s’attaquer à des choses plus sérieuses telles que la conduite sous l’infleunce de la drogue, étant donné que Maurice fait l’objet de plusieurs cas de drogues évoqués dans les médias récemment. « Mo koner li pli difisil pou applik la loi pou la drog ki pou lalkol akoz bann procedures la pli compliker me li urgent applik li dan maurice san plu tarde.» Il annonce qu’il évoquera ce sujet lors de la prochaine séance parlementaire, le mardi 17 juillet.

Paul Bérenger a également abordé l’expulsion de Arvin Boolell, mardi dernier lors du la séance parlementaire. « Arvin Boolell ti ena parfaitement raison », se reférant au refus de ce dernier de quitter l’hémicycle même après avoir été expulsé par la Speaker.