Actu de l'ile Maurice
Actualités

Roubina Jadoo-Jaunbocus : « Grev de la faim pe vinn enn la mod aster !»

Roubina Jadoo-Jaunbocus : « Grev de la faim pe vinn enn la mod aster !»
Roubina Jadoo-Jaunbocus : « Grev de la faim pe vinn enn la mod aster !» La ministre des Droits de l’enfant, Roubina Jadoo-Jaunboccus ne cèdera pas à l’ultimatum lancé par Asha Guness, la directrice des shelters de Vedic Social Organisation (VSO). La gérante des abris pour enfants a donné à la ministre de tutelle, 24 heures pour faire le nécessaire

Roubina Jadoo-Jaunbocus : « Grev de la faim pe vinn enn la mod aster !»

La ministre des Droits de l’enfant, Roubina Jadoo-Jaunboccus ne cèdera pas à l’ultimatum lancé par Asha Guness, la directrice des shelters de Vedic Social Organisation (VSO). La gérante des abris pour enfants a donné à la ministre de tutelle, 24 heures pour faire le nécessaire, au cas contraire, elle entamera une grève de la faim.

Trois membres de la majorité, étaient face à la presse, ce samedi 14 juillet, pour la conférence de presse hebdomadaire du gouvernement. La ministre Roubina Jadoo-Jaunboccus, a donné la réplique à Asha Guness. « grev de la faim pe vinn enn la mod aster. What it is ? Tout zafer pou fer grev de la faim? Mo pa kapav pran so kal kan ena enn lenket. Ou anvi enn rendez-vou ek mwa, ou dir ou avoka ou swa ou adress ou ek mo minister. »

Roubina Jadoo-Jaunboccus est revenue sur les cas de maltraitance alléguée survenus dans les deux abris pour enfants. Elle affirme que son ministère n’a pas agi sur une seule lettre anonyme pour  évacuer les pensionnaires. « Depi 2015 tiena bann plintes. Tiena le fact finding de vellien. Rappor Ombudsperson ti bien konprometan. Eski nu an tan ki responsab nu ti kapav aksepte sa ?» La ministre soutient qu’elle n’a pas pu faire autrement car il s’agit du bien-être des enfants. Cette évacuation fait suite à un ordre de la cour, explique-t-elle.

En ce qu’il s’agit des sinistrés du centre de refuge de Saint-Malo, Roubina Jadoo-Jaunboccus soutient qu’un centre de refuge ne peut abriter des sinistrés à long terme. « Li ti temporer sa. Eski nu kapav fer santaz lor lakaz ? Ki arive sa bann lezot kin fer demande pou enn lakaz en priorité. NEF inn al get sa bann dimounn la. Éna inn konsolid zot lakaz zot pa lé alé. Ena pann meme fer enn demande pou enn lakaz.»

Plusieurs d’entre eux ne sont pas éligibles pour une maison de la NHDC car ils touchent plus de Rs 10 000 mensuellement, déclare la ministre. Elle demande ainsi aux sinistrés de rentrer chez eux.