Actu de l'ile Maurice
Actualités

Achat à crédit : les autorités peaufinent de nouvelles réglementations

Achat à crédit : les autorités peaufinent de nouvelles réglementations

Les pénalités de retard seront abolies pour les achats à crédit. Selon nos informations, les règlements entourant cette mesure sont en voie d’être finalisés. Ils devraient être prêts d’ici quelques jours. Si Suttyhudeo Tengur, président de l’Association Pour la Protection de l’Environnement et des Consommateurs (APEC) accueille favorablement cette annonce, Jayen Chellum, secrétaire générale de l’Association des consommateurs de l’île Maurice (ACIM) est d’avis qu’il faut instaurer un comité pour revoir le HP.

Pour rappel, cette mesure a été annoncée par le Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, lors de la présentation du Budget 2018/2019. Elle stipule que « Regulations under the Hire Purchase and Credit Sale Act will be amended to remove any surcharge on late payments ».

Pour Suttyhudeo Tengur, président de l’Association Pour la Protection de l’Environnement et des Consommateurs (APEC), cette loi aurait dû être revue depuis longtemps. Il reconnaît qu’elle vient alléger le fardeau de ceux qui sont au bas de l’échelle surtout ceux qui se sont lourdement endettés. Les ventes à crédit ont pris une dimension alarmante constate-t-il.

Jayen Chellum, secrétaire générale de l’Association des consommateurs de l’île Maurice (ACIM), estime pour sa part qu’il faut instaurer un comité pour revoir le Hire Purchase. Il évoque aussi le taux d’intérêt, qui selon lui, « favorise les importateurs » au lieu des consommateurs. Il pense qu’il faut revoir le taux d’intérêt avec pour but de favoriser les consommateurs.

Jayen Chellum évoque la relation entre le taux d’intérêt du politique monétaire et le taux de change. Il explique que lorsqu’il y a une hausse dans le taux de dollars, la roupie mauricienne déprécie. « Volontairement, la politique monétaire se fait d’une telle manière à ce que cela favorise les exportateurs au détriment des consommateurs », affirme-t-il.

Il cite en même temps les trois derniers comités de politique monétaire qui se sont rencontrés et parle de prêts bancaires de ces compagnies qui adoptent le système de Hire Purchase. « Li relativman ba par rapor a seki zot pe fer dimunn paye. »

Le secrétaire général de l’ACIM mentionne également les différentes lois pour protéger les consommateurs, soit la Fair Trade Act, la Hire Purchase Act, l’Essential Commodities Act entre autres. Il explique qu’on est en train de faire une refonte de toutes ces lois pour les regrouper sous une seule, soit sous la Consumer Protection Act. Jayen Chellum souhaite avoir des informations au sujet des aspects de protection de consommateurs qui doivent être préservés dans la Consumer Protection Act.

Par ailleurs, il parle de ces personnes qui achètent à crédit mais qui, par la suite, ne veulent plus de la marchandise. Il indique qu’il y a la cooling off period qui existe à l’étranger. Cette période de réflexion comprend un délai de 8 jours. « Il n’y a pas cette provision à Maurice », lance le secrétaire général de l’ACIM.

 

Deborah Momplé/Sweety Seerutton