Actu de l'ile Maurice
Actualités

Comment protéger nos enfants contre le H1N1 ?

Comment protéger nos enfants contre le H1N1 ?

Le virus H1N1 suscite l’inquiétude chez les Mauriciens depuis que le cas de grippe est en hausse en cette période hivernale. Avec les trois virus H1N1, H2N3 et B qui circulent actuellement dans l’air et ayant fait une première victime âgée de 4 ans samedi, les parents doivent rester davantage sur leurs gardes.

« La grippe est présente dans le monde entier, certainement pas uniquement à Maurice. Toutefois, certaines personnes sont plus susceptibles que d’autres de la contracter. Les plus fragiles sont généralement les enfants et les personnes âgées, car leurs systèmes immunitaires sont plus vulnérables au virus», c’est ce qu’a expliqué le Dr Fazil Khodabaccus, responsable de la Communicable Disease Unit.

Ce dernier rassure la population que la situation n’est pas inquiétante tant que les patients se font soigner dans les hôpitaux aussitôt que dès les premiers symptômes (fièvre, courbatures, toux…). Ainsi, le médecin fait appel aux parents en leur disant de ne pas mettre leurs enfants sous médication sans l’avis d’un médecin si jamais ils sont grippés. La meilleure chose à faire c’est de les garder au chaud, de bien hydrater avec des boissons et repas chauds et les laisser se reposer.

« Virus H1N1 pa sa ki importan parski li normal gayn la grip en hiver me ou bizin assure ou ki ou system iminitaire performant pou kapav combatre virus la. Sinon coumsa mem ki gayn bann konplikasyon ek letat sante deteriore», souligne Fazil Khodabaccus. Il met l’accent sur l’importance de consommer des fruits et des légumes en abondance, d’éviter la cigarette et l’alcool pour être plus résistant au virus. Il ajoute, également, que les enfants souffrant déjà de maladies, telles que asthme, cardiovasculaires,  cancer, diabète doivent redoubler de prudence, car leur système immunitaire est déjà affaibli.

La solution ? Le médecin préconise fortement les vaccins de prévention gratuitement offerts dans tous les hôpitaux. « Vaccin meyer fason pu protez ou zenfan. Li disponible pou bann zenfan de 6 mwa a monte. Pas atann li malad, bizin fer li avan mem com prevensyon», conseille-t-il aux parents.

Le responsable de la Communicable Disease Unit, précise toutefois que les vaccins administrés n’empêchent pas les personnes de contracter la grippe. Cependant, ces vaccins, selon lui, permettraient d’atténuer l’intensité des symptômes et de diminuer les risques de complications liées à la grippe.

« L’importance est de se faire vacciner au plus vite et de ne pas attendre de tomber malade pour se faire soigner. Je lance  un appel à la population de se mobiliser et d’assumer leurs responsabilités et diminuer le nombre de cas infectés par le virus».