Actu de l'ile Maurice
Sport International

Mondial 2018 : France-Croatie, pragmatisme v.s héroisme !

Mondial 2018 : France-Croatie, pragmatisme v.s héroisme !

La planète foot se met sur son trente-et-un ce soir pour accueillir les deux héros de la Coupe du monde 2018 : La France et Croatie. La France, championne du monde en 1998, tentera d’incruster une deuxième étoile à sa couronne, vieille de 20 ans. Pour ce faire, les Bleus devront franchir une dernière étape : la Croatie, une équipe étonnante et téméraire qui ne lâche jamais rien.

Ce duel,  auquel on ne  s’attendait pas entre ces deux équipes, semble à priori n’avoir aucun respect pour la logique. Mais, pour avoir éliminé des ‘gro palto’ de ce Mondial 2018, France/Croatie mérite amplement la bénédiction des Dieux du stade, pour cet ultime face-à-face, ce soir dans la capitale russe.

France – The Transformers

La France, c’est un parcours sans encombre en matches de groupe. Une victoire attendue contre l’Australie (2-1), (1-0) contre le Pérou et un match nul, 0-0 sans gravité opposée au Danemark. Les hommes de Didier Deschamps sont montés d’un cran en 8èmes de finales pour se défaire de l’Argentine dans un match/scénario à la Hitchcock  pour l’emporter 4-3. Une autre sortie fructueuse (2-0), face à l’Uruguay en quarts, la France pouvait enfin rêver. En demi-finale contre la Belgique, Antoine Griezmann et ses coéquipiers allaient sortir leur bus du garage – griffé Mourinho – et ont pu ainsi conserver l’avantage d’un but jusqu’au coup de sifflet final. L’enseignement que l’on peut tirer de cette équipe de France est qu’elle possède des qualités indéniables de ‘Transformers’. Une redoutable ligne d’attaque qui peut être, l’espace d’un but+ et sans peine, convertie en mur en béton. Le Danemark en a d’ailleurs fait les frais.

Croatie – Mental de fer

Ce n’est qu’en 1994 que les Croates présentaient, pour le première fois de leur histoire, une équipe de football à un match international. Quatre ans plus tard, ils ont été évincés du stade lors des demi-finales de la Coupe du monde par La France à Paris. 22 ans plus tard, ils se retrouvent en finale du Mondial… contre cette même France qui les avait éliminés. Coincidence !

Que dire de plus sur cette équipe de la Croatie qui ne finit pas de nous étonner, si ce n’est que celle d’un groupe, emmenée par Luka Modric, avec un mental de fer et au physique hors-normes. 3-0 contre l’Argentine, tombeur du Nigeria (2-0) et 2-1 face à l‘Islande, la Croatie est sortie en tête du Groupe D en poule.  Le Danemark (3-2) et l’Angleterre (2-1)ont été victimes de la rage de vaincre des Croates en quarts et demi-finale. Le seul point noir des Croates pour cette ultime rencontre c’est certainement leur résistance. On se demande si après trois prolongations et deux séances de tirs au but, cette jeune équipe ne sera physiquement pas  ébranlée. Mais ne disait-on pas la même chose à chacune des étapes de ce fabuleux parcours jusqu’à cette finale ?

Que c’est difficile de faire de pronostic quand le pragmatisme et l’héroisme s’affrontent…