Actu de l'ile Maurice
Actualités

Fraude et corruption : Deux anciens ministres de la Justice contre la proposition pour une Cour spéciale

Fraude et corruption : Deux anciens ministres de la Justice contre la proposition pour une Cour spéciale

L’idée de créer une cour de justice dédiée à des cas de fraude et de corruption ne fait pas l’unanimité dans le monde judiciaire. Deux anciens ministre de la Justice, avocats, sont contre. Rama Valayden est totalement opposé tandis que Yatin Varma trouve cette proposition ridicule. Le légiste Ajay Daby pense que «Justice hurried is Justice buried et Justice delayed is Justice denied». 

Rama Valayden: «Mo entierement conte. Si met ca lacour special la, nu bane droit pou bafouer»

Si met ca lacour special la, nu bane droit pou bafouer» Rama Valayden ne se contente pas de s’y opposer. Il fait une proposition. Il affirme que si on veut adresser le problème et apporter un plus dans le traitement des cas de fraude et de corruption, ce serait mieux que la cour siège jusqu’à plus tard les jours de semaine.

Yatin Varma: «Ti déjà essaye créer ene Tribunal anti-corruption avec le Juge Proag comme président. Ca pa ti marcher»
L’autre ancien Attorney General Yatin Varma abonde dans le même sens. Pour lui, ce sera une affaire inutile. «Ti déjà essaye créer ene Tribunal anti-corruption avec le Juge Proag comme président. Ca pa ti marcher»

De plus, Yatin Varma trouve que c’est ridicule d’instituer une instance pour les cas de fraude et de corruption, délaissant tous les autres domaines. Ainsi, il se demande pourquoi on ne créerait pas aussi une cour pour juger les cas de viol, une autre pour la drogue, ainsi de suite. Yatin Varma affirme que si ça n’a pas marché dans le passé, il n’y a aucune raison que cela fonctionne aujourd’hui.

Ajay Daby: «Justice hurried is Justice buried et Justice delayed is Justice denied»
Le légiste Ajay Daby, aussi ancien Speaker de l’Assemblée nationale et ancien président d’une Drug Commission, il demeure sceptique d’une telle idée.

« Tout se passe bien pour le moment et les dossiers sur la fraude et la corruption sont bien traités par nos cours de justice. People are given the right time to defend themselves»

Ajay Daby également partage l’idée que ce sera peine perdue et gaspillage de fonds publics. Il affirme que comme légiste, il se base sur ces deux principes pour évoluer dans son domaine : «Justice hurried is Justice buried et Justice delayed is Justice denied»

Il semble que cette proposition de créer une nouvelle cour de justice pour traiter les cas de fraude et de corruption se heurte déjà à des protestations venant des acteurs du barreau. Somme toute, si les autorités concernées veulent toujours aller de l’avant avec le projet, elles auront des zones d’ombre à éclaircir.

Nous avons tenté, en vain, d’avoir la déclaration de l’actuel Attorney General, Maneesh Gobin sur la question. Il est resté injoignable, pris dans ses engagements.