Actu de l'ile Maurice
Actualités

Visite de Xi Zinping: l’océan Indien, au centre des discussions Beijing/Port-Louis

Visite de Xi Zinping: l’océan Indien, au centre des discussions Beijing/Port-Louis

En marge de la visite officielle du président de la République populaire de Chine, Xi Zinping à Maurice du 27 au 29 juillet prochain, l’océan Indien sera au centre des discussions entre Beijing et Port-Louis, apprenons-nous des sources bien informées à l’Hôtel du gouvernement. L’objectif principal de cette visite du président chinois qui sera à la tête d’une forte délégation de 200 personnes est de consolider davantage les accords bilatéraux existants et de resserrer les liens de coopération Maurice-Chine.

«Le Président Chinois, Xi Zinping et le Premier ministre mauricien, Pravind Jugnauth échangeront des points de vues sur le développement des relations et la coopération pragmatique, ainsi que sur d’autres questions internationales et régionales d’intérêt commun», a affirmé vice-ministre des Affaires étrangères de la République populaire de Chine, Zhang Jun dans une déclaration de presse.

Dans la conjoncture actuelle, il nous revient que cette visite a une portée puremement diplomatique et politique. Cela dans la mesure que Port-Louis serait dans l’attente d’une prise de position ferme de Beijing sur le dossier Chagos, à un mois de l’échéance fixée pour des auditions de la Haute Cour Internationale de la Haye.

Aussi, il est souligné que les grandes puissances à l’instar de la Chine et l’Inde se livreraient à un jeu d’influence auprès des pays riverains. Toutefois, dans les milieux gouvernementaux, il est soutenu que la visite de Xi Zinping s’inscrit dans une perspective consolider et de préserver la place du dossier de l’Archipel des Chagos haut dans l’agenda politique international.

«Une éventuelle déclaration politique de la Chine sur les Chagos viendra se greffer sur l’appui inconditionnel de l’Inde aux réclamations de Maurice et le soutien logistique et juridique de l’Union Africaine sur la nécessité de compléter la décolonisation», avance-t-on à l’Hôtel du gouvernement.