Actu de l'ile Maurice
Actualités

CSR Foundation – Monitoring Report: les leçons à tirer…

CSR_ :_ Leal_ fait _don_ de_ Rs_ 2,4_ millions_ à _26_ ONG
CSR : Leal fait don de Rs 2,4 millions à 26 ONG

CSR Foundation – Monitoring Report: les leçons à tirer…

Les leçons à tirer du Monitoring Report de la National CSR Foundation, publié et rendu public après le 1er appel à projets, portent sur des points positifs, des avenues pouvant être améliorées et de pratiques douteuses.

S’agissant des leçons positives, l’exercice de contrôle a révélé un certains nombre d’aspects positifs, lesquels peuvent être résumés en quatre points :  (i) obtenir des informations de première main sur la capacité des organisations; (ii) soutenir les actions des organisations gouvernementales / à but non lucratif ; (iii) s’aligner sur le mode de fonctionnement selom les principes de la fondation et (iv) renforcement de la confiance et des partenariats.
«Le suivi systématique des projets a permis d’introduire dans les activités des services et des programmes d’organisations et de donner un aperçu précieux de leurs pratiques et capacités», souligne le Monitoring Report.
Pour ce qui est de l’amélioration des capacités, il est indiqué que le processus de contrôle a été identifié comme étant «des limitations clés» et «des domaines d’amélioration, où un renforcement des capacités est nécessaire».
A ce chapitre, mention est faite sur la difficulté de traduire les plans en actions. «Il a été observé que certaines organisations rencontraient des difficultés pour mettre en œuvre leurs projets comme prévu»,  souligne le Monitoring Report.

Retards accumulés

Les principales raisons sont les suivantes: (a) les retards accumulés dans l’obtention des licences, permis, autorisations, ou encore des approbations nécessaires pour entreprendre des activités; (b) les contraintes de ressources, y compris les ressources humaines non disponibles conformément au plan; (c) les activités prévues perturbées par de mauvaises conditions météorologiques, notamment pour certains projets dans les zones prioritaires; (d) le personnel élevé et les difficultés à embaucher de nouvelles recrues (e) le manque d’expertise et d’expérience dans la mise en œuvre des activités spécifiques, car elles ne sont pas nécessairement liées aux compétences et services de base de l’organisation, entre autres.
Il est établi que la préparation du budget est un autre champ d’action, où certaines organisations ont besoin de renforcer leurs capacités.

En ce qu’il s’agit des pratiques douteuses, le Monitoring Report se montre critique. Il pointe du doigt à des problèmes de mauvaise gestion, de manque de responsabilité et de manque de transparence qui ont été observés dans certains cas.

Les problèmes sont multiples : (i) des conflits d’intérêts. Par exemple, le président et les proches parents puisent leurs salaires des fonds mis à leur disposition dans le cadre du projet ou des activités / services sous-traités à d’autres organisations, où les membres du conseil d’administration / du comité de gestion peuvent avoir des intérêst substantiels;

Pas de séparation explicite des pouvoirs et des devoirs…

(ii) pas de séparation explicite des pouvoirs et des devoirs entre le conseil / comité de gestion / et le pouvoir exécutif; (iii) la réticence à divulguer des informations financières et à rendre compte des dépenses engagées; (iv) l’utilisation de fonds à des fins non liées au projet, par exemple, pour rembourser des dettes antérieures ou pour encourir des dépenses engagées au début du projet; (v) réclamer des dépenses pour des articles provenant de stocks existants; vi) les paiements en gros effectués en espèces pouvant entraîner des irrégularités financières et; (vii) les dépenses effectuées malgré l’absence de bénéficiaires.

Par conséquent, il est souligné que la CSR National Foundation «informe rapidement l’organisation concernée lorsque des pratiques douteuses sont observées lors du suivi. Des recommandations pour des actions correctives sont faites et le support nécessaire est offert. »