Actu de l'ile Maurice
Actualités

Etienne Sinatambou: «Mentalite mesanste morisien pas permett fer bann projet denvergure…»

Etienne Sinatambou: «Mentalite mesanste morisien pas permett fer bann projet denvergure…»
Etienne Sinatambou: «Mentalite mesanste morisien pas permett fer bann projet denvergure…» 500 000 tonnes de déchets ménagers annuellement. 100 millions de bouteilles en plastique sur une année. Le degré de pollution est à un point alarmant, voire critique à Maurice.

Etienne Sinatambou: «Mentalite mesanste morisien pas permett fer bann projet denvergure…»

500 000 tonnes de déchets ménagers annuellement. 100 millions de bouteilles en plastique sur une année. Le degré de pollution est à un point alarmant, voire critique à Maurice. Etienne Sinatambou veut un changement de mentalité. Il est impératif de s’adapter au concept de tri des déchets pour une île Maurice propre, dit-il. Dans ce contexte, une vingtaine de poubelles écolo ont été introduites, la semaine dernière dans cadre d’un projet-pilote.

Les Mauriciens sont réfractaires aux changements ? Ce à quoi répond ‘oui’ le ministre de la Solidarité nationale, de l’Environnement et du Développement durable. Il est d’avis que.«Mentalite mesanste morisien pas permett fer bann projet denvergure…». C’étaitlors du lancement officiel du projet Eco-bins par la New Chinatown Foundation la semaine dernière. « Le gouvernement a des projets d’envergures pour protéger l’environnement de l’île. »

Mais il est d’avis que les Mauriciens ne sont pas prêts à accueillir ces changements favorablement. Il soutient qu’il faudra un «changement culturel » pour pouvoir faire avancer le pays. «Ena fer mesanste, zot pa pu trier. zot pu melanz salete, fer expre mett dechet organik dan plastik ek vice versa. Bann realites ciltirels pankor permet moris develop dan so sens, bizin enn sanzman ciltirel pou ressi amen enn procesis denvergir dan pay la».

Ce manque de responsabilité et de mobilisation pour une île Maurice propre, selon lui est néfaste pour le pays. Il a communiqué quelques faits et chiffres inquiétants qui contribueront peut-être à sensibiliser la population sur leur rôle à jouer dans la protection de l’environnement. «Moris enn ti lile nu denseman peplé, nu bizin fer atensyon a nu bann salt. Pour Etienne Sinatambou,  il existe deux catégories de citoyens «ceux qui salissent et ceux qui nettoient ». Certains auraient toujours une mentalité «méchanceté » et ne suivront pas les instructions de ces poubelles écologiques

Les données sont comme suit:

• 1 mégot de cigarette jeté dans la mer peut contaminer jusqu’à 50 litres d’eau !

• Les cigarettes contiennent des morceaux de plastique qui sont non-biodégradables !

• 4.5 trilliards de cigarettes sont jetées par an !

• Nous produisons plus que 100 millions de bouteilles en plastique par an.

• Les Mauriciens produisent plus de 500 000 tonnes de déchets ménagers par an !

Installation d’une vingtaine de poubelles écologiques

Dans ce combat contre la pollution, saluons l’initiative de la New Chinatown Foundation qui va installer une vingtaine d’Eco-bins. Le ministère de tutelle gardera un l’œil sur ce projet-pilote qui aidera à évaluer le comportement de la population par rapport aux déchets ménagers. Ce n’est qu’après les conclusions que le gouvernement viendra avec d’autres projets additionnels visant à protéger l’environnement.