Actu de l'ile Maurice
Actualités

A l’Assemblée Nationale, hier soir: le Road Traffic (Amendment) Bill voté sans amendement

A l’Assemblée Nationale, hier soir: le Road Traffic (Amendment) Bill voté sans amendement

Le Road Traffic (Amendment) Bill a été voté sans amendement, à l’Assemblée Nationale, hier soir. Plusieurs élus des deux côtés de la Chambre ont pris part aux débats de ce projet de loi, présenté en 2e lecture par le ministre des Infrastructures Publiques, Nando Bodha, le 17 juillet dernier et qui ont terminé tard dans la nuit d’hier.

Dans son Summing-Up, Nando Bodha a fait état des contributions valides de tous les intervenants à ce projet de loi portant sur un «sujet complexe.» «Chaque accident de la route est une tragédie»,  a-t-il renchérit en faisant référence aux statistiques liés aux accidents fatals.

Evoquant la tranche d’âge des plus jeunes victimes, plus particulièrement des motocyclistes, le ministre des Infrastructures Publiques a révélé : «Ils sont âgés entre 16 et 25 ans. 25 victimes ont été recensés en 2017 et 34 cette année. Il y a un problème réel chez de jeunes motocyclistes, soit avec l’alcool, soit avec la drogue synthétique.»

Poursuivant son intervention, il a dit noter que 40% des 1 663 cas traduits en cour de justice ont obtenu de «positive judgements» «Thus the judiciary has its role to play…»

S’agissant des provisions par rapport au Drink Driving, Nando Bodha a soutenu que cela relève d’une décision politique et philosophique. «A travers la zéro tolérance, il n’y a nul besoin de notre part de restreindre le plaisir de vie des gens. Ce que nous disons : vous ne pouvez pas conduire et consommer des boissons alcoolisées. C’est zéro tolérance», a argué le ministre des Infrastructures Publiques avant d’ajouter : «It is a question of losing life. We have taken a decision. This is a policy that We have taken. The 20 mg is an evident certainty.» Il a dit être confiant que ces amendements apporteront des résultats probants.

Tout en remerciant les parlementaires qui ont apporté des suggestions à ce projet de loi, il a dit qu’une attention particulière sera portée à certaines qui ont été énumérées par la députée, Danielle Selvon.

Toujours à la clause de Drug Driving, Nando Bodha a rassuré que les aspects de la police sont considérés. L’accent est mis sur les spécifications des équipements pour ce faire.

Selon lui, outre des jeunes qui sont très vulnérables à la drogue, il y a des motocyclistes qui continuent à circuler avec un learner pendant 40 ans. «Ils doivent se rendre à la moto-école pour passer leur permis. Aussi, nous voulons introduire des normes européennes pour les motos. Il est inconcevable que des motocyclettes qui ne peuvent pas être exportées sur le marché européen sont exportées chez nous à Maurice», a martelé Nando Bodha.