Actu de l'ile Maurice
Actualités

Road Traffic (Amendment) Bill – Arvin Boolell: «Il faut mettre en oeuvre le National Drug Master Plan»

Road Traffic (Amendment) Bill – Arvin Boolell: «Il faut mettre en oeuvre le National Drug Master Plan»

Lors de son intervention en marge des débats sur le Road Traffic (Amendment) Bill, le député de Belle Rose/Quatre-Bornes, Arvin Boolell a réclamé la mise en œuvre du National Drug Master Plan. Dans ce contexte, il a insisté sur la disponibilité des équipements dernier cri.

«Face à ceux qui produisent des drogues, la meilleure institution à qui on doit avoir recours est le Forensic Scientific Laboratory (FSL). Il est difficile d’effectuer des tests, vu que de nouveaux types de drogue arrivent sur le marché. De ce fait, nous ne pouvons pas nous permettre de perdre du temps», a argué Arvin Boolell. «Les équipements sont disponibles. Nous savons où les procurer, notamment de l’Australie», a-t-il ajouté.  Le député de Belle Rose/Quatre-Bornes a soutenu qu’il est impérieux que le FSL et la police soient pourvus des équipements sophistiqués.

« Le vrai problème est l’attitude cognitive et comportementale», a clamé le député rouge. Compte tenu des cas d’arrestation, Arvin Boolell a fait remarqué que les prisons sont remplies. «Nous devons adopter une attitude défensive au volant. En sus d’un état des lieux de nos routes et la vérification de l’état de nos véhicules, nous en tant que conducteurs, il nous faut assumer nos responsabilités», a argué Arvin Boolell. Selon lui, la sécurité routière commence chez soi.

Il a suggéré que les nouveaux détenteurs de permis de conduire soient couverts par de grosses primes d’assurance. «Conjuguons nos forces pour traiter ce problème. C’est une bataille que nous devons gagner», a insisté le député Boolell.

Compte tenu de la mise en place de moto-écoles, l’ancien ministre des Affaires étrangères a proposé la mise en place d’une driving academy.

En revanche, au début de son intervention, Arvin Boolell a souligné : «Ce projet de loi est pernicieux (…) Il emporte le petit plaisir de la vie !»