Actu de l'ile Maurice
Judiciaire

Corruption: Le conseiller Nizam Bugloo non coupable sous les deux clauses de la POCA

Corruption: Le conseiller Nizam Bugloo non coupable sous les deux clauses de la POCA

Le conseiller du District de Pamplemousses/Rivière du Rempart, Nizam Bugloo peut respirer. La cour ne l’a pas trouvé coupable dans une affaire de corruption. Il était poursuivi pour avoir fait installer des lampadaires sur une route menant à sa résidence à Vale en 2004 et 2005. Il avait plaidé non coupable sous les deux charges.

La Cour “does not discard the inference that something untoward has occurred” mais considère qu’il n’y a aucune preuve que démontrerait que la culpabilité du conseiller.

Nizam Bugloo avait été accusé sous deux charges, soit d’avoir le 6 juin 2004 et 29 juillet 2005 – tout en étant conseiller – fait installer 3 lampadaires et 1 lampadaire respectivement, achetés par le Conseil de district, sur une route privée menant à don domicile.

Il a été confirmé en Cour qu’il n’existe pas de “Minutes of Proceedings of the Village Council of Vale or any document emanating from PRDC as regards decisions where to install street lights.”

Un témoin, soit celui qui avait installé les lampadaires, a indiqué que le conseiller était présent et avait assisté aux placements des lampadaires sur des pylônes existants.