Actu de l'ile Maurice
Politique

[Vidéo] Interview Arvin Boolell: «Il faut rendre public le rapport Lam Shang Leen sur la Drogue»

Arvin Boolell se réjouit de l’entente parfaite avec les PPS…
Arvin Boolell, le député du no 18

[Vidéo] Interview Arvin Boolell: «Il faut rendre public le rapport Lam Shang Leen sur la Drogue»

Dans une interview accordée à Inside News, ce jeudi 26 juillet, le député de Belle Rose/Quatre-Bornes, Arvin Boolell a insisté : «Il faut rendre public le rapport Lam Shang Leen sur la Drogue dans les meilleurs delais»

Il a soutenu que la drogue est un combat national. Il a consenti que tous sont égaux devant la loi. A son avis, s’il y avait de proches du PTr  qui seraient  épinglés dans ce rapport de commission d’enquête sur la drogue, ils devraient assumer les conséquences.
«La loi sur la réforme électorale doit être taillée sur mesure pour la population mauricienne»

Dans un 2e volet de l’interview, axée sur la réforme électorale et un éventuel projet de loi sur le financement des partis politiques, l’ancien ministre des Affaires étrangères qui a posé une question parlementaire, mardi 24 juillet, à l’Assemblée nationale, a suggéré : «La loi sur la réforme électorale doit être taillée sur mesure pour la population mauricienne»

En sus de sa motivation de poser une telle question, Arvin Boolell a expliqué sa position et celle du Parti Travailliste sur la représentation proportionnelle. «Si on ne fait rien, nous risquons de nous retrouver face à une bombe à retardement», a-t-il maintenu.

Parlant de convergence, le député du Ptr a soutenu que les citoyens ont un devoir face à la Constitution du pays. «Il est impérieux pour nous de résoudre toutes les lacunes et confronter tous les tabous. S’il nous faut revoir la clause 16 de la Constitution, il nous faudra le faire», a souligné Arvin Boolell.

Pour ce qui est du financement des partis politiques, Arvin Boolell a soutenu : «Ce qui s’applique au Ptr doit s’appliquer à tous les partis politiques indistinctement»

«N’importe qui peut aspirer à devenir Premier ministre de ce pays»

Dans un dernier volet de l’interview, consacré purement à la politique, l’ancien ministre rouge a renchérit : «Le parti et le pays avant tout. Au moment venu, nous irons au congrès. Le PTr travaille toujours dans le consensus. Il y a toujours eu des débats internes. De ce fait, n’importe qui peut aspirer à devenir Premier ministre de ce pays.»

Arguant que le Ptr appartient à la communauté mauricienne, Arvin Boolell a soutenu : «Le PTr n’appartient ni à Navin, ni à Patrick, ni à Satish, ni à moi…Le PTr c’est le patrimoine de la population Mauricienne. Le PTr est un parti de dialogue (…) Leader with or without a title ou bizin fer ou travay. Se sa le plus grand mantle !»

Par ailleurs, le député de Belle Rose/Quatre-Bornes a souligné que l’objectif premier du PTr est d’aller seul aux prochaines élections générales. En revanche, il a évoqué la possibilité de rallier certaines personnes de bonne volonté

«Une chose est sûre, celui qui vient avec un objectif précis de résoudre le problème de law and order, d’éradiquer la problème de drogue dans le pays…remportera les prochaines élections générales»