Actu de l'ile Maurice
Monde

Japon : la communauté LGBT se mobilise

Japon : la communauté LGBT se mobilise
La communauté gay, au Japon, s'élève contre les propos de la députée, Mio Sugita

« Non-productives »

 c’est ainsi qu’à qualifié la députée Mio Sugita les personnes de la communauté des lesbiennes, bi, transsexuel et gays.  Ces propos n’ont pas plu aux LGBT qui se sont rassemblés à Tokyo et Osaka les 27 et 28 juillet.

La députée du Parti Liberal Démocrate (PLD) aurait déclaré, dans un entretien au magazine Shincho 45 que ces personnes étaient « non-productives, car elles ne pouvaient « pas reproduire ». Elle aurait ajouté, 

«  je me demande s’il faut utiliser l’argent des contribuables pour elles. »

Munis des drapeaux arc-en-ciel, les membres ont protesté devant le bureau du PLD, demandant la démission de la députée. De plus, Taiga Ishikawa, un des premiers responsables politiques japonais de l’opposition, qui est homosexuel, a contesté ces remarques. Selon lui,

« l’homosexualité n’est pas la définition du malheur. Ce sont des remarques discriminatoires comme celle de Moi Sugita qui nous rendent malheureux. »

Taiga Ishikawa est d’avis que ce discours de haine « ne peut que ternir considérablement la réputation du Japon », à l’approche des Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo.

A savoir que Mio Sugita a, dans le passé, était embriguée dans d’autres polémiques. Elle avait nié l’existence des femmes dites «de réconfort » qui étaient contraintes de se prostituer pour les soldats de l’armée.

Japon : la communauté LGBT se mobilise