Actu de l'ile Maurice
Actualités

Accidents fatals: La responsabilité des piétons

Accidents fatals: La responsabilité des piétons

À ce jour, le nombre de morts dans les accidents de la route s’élève à 102. Ils sont nombreux à montrer du doigt l’imprudence des chauffeurs, l’alcool ou le portable au volant, l’excès de vitesse, ou encore l’état de nos routes.
Les piétons sont les plus vulnérables. Mais trop souvent on fait l’impasse sur l’imprudence de ces mêmes piétons. Deux catégories de piétons sont les plus concernées, soit les enfants et les vieilles personnes.
Le chef inspecteur Ashok Mattar le confirme : La mauvaise conduite des piétons les amène bien souvent à périr sur la route. S’il affirme que la police et d’autres ONGs s’évertuent à conscientiser le public sur l’importance de la vigilance sur la route, beaucoup font fi des règlements.
« La route devrait être un lieu de partage, un lieu où tout le monde se respectent en respectant les codes de la route. Malheureusement cela ne se passe pas comme ça et les piétons indisciplinés continuent à braver les interdits, au péril de leur vie», déplore Ashok Mattar.
Pour Manoj Rajkumar, secrétaire de l’association des auto-écoles, la route est devenue un deuxième trottoir pour les jeunes et les personnes âgées. Toutefois, il ne blâme pas entièrement ces usagers et jette une partie des torts aux infrastructures aussi.
« Nos trottoirs sont constamment sujets à des rénovations. Les piétons, principalement ceux du troisième âge, n’ont d’autre choix que d’emprunter la route. Malheureusement, à l’heure de pointe, cela peut devenir fatal pour eux», affirme Manoj Rajkumar. S’il n’exonère pas les piétons de tout blâme, il lance un appel aux autorités de veiller rigoureusement aux travaux de rénovations sur les routes, surtout celles les plus fréquentées. Il déplore que trop souvent les fouilles effectuées sur les routes ne soient jamais comblées dans le délai prescrit.
« La sécurité des usagers de la route est l’affaire des citoyens et des autorités aussi », déclare-t-il.